Il aurait dû se dérouler du 3 au 10 mai sur terre battue : le Masters 1000 de Madrid aura finalement lieu du 27 au 30 avril... mais sur console. Le numéro 2 mondial Rafael Nadal a accepté d'y participer, parmi d'autres joueurs du circuit professionnel.

La Caja Magica, qui accueille le tournoi de Madrid, restera vide cette année
La Caja Magica, qui accueille le tournoi de Madrid, restera vide cette année © AFP / JAVIER SORIANO

Depuis le 9 mars, il n'y a plus de tournoi de tennis, et ce sera le cas jusqu'au 13 juillet minimum. Au total, 900 événements ont été annulés, dont le Masters 1000 de Tennis, qui se joue à Madrid sur terre battue, et aurait dû se dérouler du 3 au 10 mai prochains. Mais pour ne pas laisser le monde complètement sans tennis, le co-directeur du tournoi, Gérard Tsobanian, a décidé de transformer son tournoi en compétition virtuelle sur console. Particularité de cet événement de e-sport : il reste réservé aux vrais joueurs du circuit professionnel. 

"Les joueurs sont inquiets, ils sont confinés chez eux. Ils ne peuvent pas s'entraîner, ils s'ennuient, alors qu'ils vivent pour la compétition. Je me suis dit qu'il fallait leur donner une activité, pour qu'ils rentrent dans un mode de compétition, au moins mentalement. Ça va faire du bien à tout le monde", anticipe-t-il. 

32 joueuses et joueurs parmi les meilleurs mondiaux

Ce tournoi inédit rassemblera donc, sur console de jeux, 16 joueurs et 16 joueuses, pour la grande majorité membres ou ex-membres du top 20 mondial. Ils sont révélés au compte-goutte, mais parmi eux on compte déjà Andy Murray, Lucas Pouille, John Isner, Angelique Kerber et même, a-t-on appris ce samedi midi, le numéro 2 mondial, 12 fois vainqueur de Roland-Garros : Rafael Nadal, "qui a beaucoup joué au jeux vidéo il y a une dizaine d'années, même pendant les tournois", selon Gérard Tsobanian. "Même s'il n'est plus trop actif,  ce n'est pas nouveau pour lui", ajoute-t-il, en s'amusant : 

"Ca va être une bonne occasion, pour tous ses adversaires, de le battre sur terre battue !"

Ce sera peut-être l'occasion pour Lucas Pouille de battre enfin Nadal sur ce type de court, même si "pour être honnête, je préfèrerais le battre à Monte-Carlo, Madrid ou Roland-Garros que sur Playstation", dit le joueur français... "mais ce sera un bon début". Alors, pour être au niveau, Lucas Pouille s'entraîne : "Je ne joue quasiment jamais, mais c'est vrai que depuis le début du confinement j'y ai passé pas mal de temps. Ca occupe, d'autant plus que j'y jouais plus jeune... j'essaie d'en faire tous les jours pour être prêt pour le début de la compétition !"

Un tournoi à visée caritative

Les 32 joueuses et joueurs annoncés n'ont pas tous en leur possession une console. Certains ne savent même pas y jouer, mais Gérard Tsonbanian a tout prévu : "On s'est organisés, on va envoyer le matériel à chaque participant dans les prochains jours, afin qu'ils aient le temps de s'entraîner et être prêts pour la date du tournoi", explique-t-il. 

Le Masters 1000 de Madrid virtuel sera ludique, mais aussi caritatif : le tournoi distribuera 300 000 euros de gains, que les participants s’engagent à reverser à des joueurs moins bien classés, privés en ce moment de source de revenus. Parallèlement, les organisateurs ont promis d'offrir 50 000 euros à des associations luttant en Espagne contre le coronavirus.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.