Allan Simonsen en 2004
Allan Simonsen en 2004 © Reuters

Ça n'était pas arrivé depuis 16 ans : la célèbre course des 24 heures du Mans a été endeuillée dans l'après-midi, avec la mort du pilote danois Allan Simonsen, dans un accident survenu dès le troisième tour. Le pilote est décédé peut après.

Visuellement, le choc n'était pas forcément impressionnant. Mais il a coûté la vie à Allan Simonsen, 34 ans, au volant de son Aston Martin. Le pilote danois a pris le départ vers 15h. Moins de dix mintues plus tard, il a violemment heurté les rails de sécurité, au niveau du virage du Tertre Rouge. Il s'agit d'une section raoude de la course.

La radio officielle a d'abord annoncé qu'il était indemne, mais plusieurs médias ont évoqué la mort du pilote, mort confirmée par les organisateurs peu après.

Les précisions de Didier Charpin.

Allan Simonsen avait été immédiatement pris en charge, dans un état grave, au centre médical du circuit. Il est décédé peu après son arrivée.

L'accident a provoqué une neutralisation d'une heure de la course, le temps de réparer les rails de sécurité.Simonsen participait pour la 7e fois aux 24 Heures du Mans. Il pilotait l'Aston Martin N.95, en association avec deux de ses compatriotes.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.