Claude Onesta, sans langue de bois
Claude Onesta, sans langue de bois © Radio France / Xavier Monferran

L’équipe de France n’a pas brillé à l’Euro de handball en Pologne, mais son truculent sélectionneur, lui, affiche toujours le même niveau. Un "bon client" qui n'a pas peur du micro, et qui a des choses à dire... Florilège de ses meilleures interventions.

Claude Onesta a des choses à dire, mais aussi une façon de les dire. C'est même un maître du genre. Mais en réécoutant ses sorties, on comprend aussi qui il est, et on peut même retracer le parcours des Experts, qu'il mène depuis près de 15 ans.

"Des selfies et des marrons"

Après le premier match, gagné face à la Macédoine, Claude Onesta nous gratifie d’un premier coup de gueule en conférence de presse , en direction des remplaçants et notamment des jeunes, "spectateurs privilégiés" du match… On peut même parler d’une "philosophie du remplaçant".

Y'a un rôle pour ceux qui sont pas sur le terrain. Et c'est pas de filmer les tribunes, de devenir spectateur privilégié. On va leur expliquer qu'on les a pas emmenés pour qu'ils voient le match dans de bonnes conditions.

"Le tableau noir dans la gueule"

Après deux premières victoires, face à la Macédoine et la Serbie, l’équipe de France tombe face à la Pologne. Une défaite sévère, qui complique déjà la suite du parcours à l’Euro pour les Experts. Claude Onesta parle alors de "tempête"…

Quand on est déjà qualifié pour la suite, qu'on évalue les charges immédiates et celles à venir, on n'est pas forcément dans le même engagement. C'est ce qui fait par moments que l'équipe qualifiée est un peu surprise par la tempête que lui imposent les autres .

Sa façon de parler de ses joueurs

Il les considère comme des "collègues de travail". Et pourtant, Claude Onesta a une vraie tendresse pour ses joueurs, ça s’entend aussi bien quand il leur rend hommage que quand il les recadre. Thierry Omeyer, par exemple, le gardien des Bleus, qui à près de 40 ans ne fait toujours pas partie des "tamalou" pour Claude Onesta…

Quand vous avez pas d'usure physique ou de lassitude intellectuelle, l'âge, c'est qu'un chiffre.

L’hommage rendu à Daniel Narcisse, 36 ans, le patron des Experts, qui a accepté de jouer pendant une mi-temps le rôle du grand frère dans la garderie, face à la Biélorussie.

Je suis pas sûr quetoutes les petites stars de cet Euro soient capables d'accepter de faire ce qu'a fait Daniel hier.

Valentin Porte, l’arrière droit, qui enchaîne deux matchs râtés, et qui s’en veut au point d’agacer Claude Onesta.

Il a raté le match de la Pologne, mais comme tout le monde ! Il a pris le tsunami comme les autres... Il s'est mis une pression trop importante. Donc il a bougonné tout au long du match, après le match... Il s'en veut à lui, mais il est pas obligé de faire la gueule à tout le monde. Donc je lui ai dit : tu vas recommencer à sourire, sinon tu vas en plus devenir désagréable.

L’un des nouveaux du groupe France, Olivier Nyokas, casse la baraque contre la Serbie : un 8 sur 8 au tir pour son premier match dans une grande compétition internationale. Mais Claude Onesta tempère, à sa façon.

En règle générale, quand tout va bien, c'est le début des emmerdements . Comme vous avez tous l'air rassuré, je commence à m'inquiéter .

France-Croatie, le match perpétuel

C’est un classique du handball. La France face à la Croatie. Un duel qui a jalonné la carrière de Claude Onesta… Depuis plus de 20 ans, l’une prive l’autre de titres. Avant le match, le sélectionneur y va de son amabilité…

Je pense que des bonnes choses de nos amis croates. Je partirais pas en vacances avec eux mais ils montrent notre sport de manière magnifique.

Et après la rencontre, remportée très nettement par la France, il ne prive pas d’égratigner la jeunesse croate qui a vécu dans la peur des Français.

Ces jeunes joueurs, depuis qu'ils regardent des France - Croatie à la télévision, ils ont pas souvent vu leur équipe gagner ... Si on les met dans le doute assez vite, ils risquent de baisser la tête parce qu'ils vont penser que la marche est trop haute.

Le bilan ? Pas trop vite...

À Wroclaw, dans l’ouest de la Pologne, vendredi dernier, la France dispute un dernier match de classement, et l’emporte face au Danemark. Elle termine 5ème. Après le match, il est visiblement encore un peu tôt pour faire le bilan de l’Euro pour Claude Onesta.

Le propre d'un bilan, c'est de le faire après réflexion... sinon c'est une éjaculation précoce !

"Ni Dieu, ni maître"

Pour l’émission de France Inter, L’œil du Tigre , Claude Onesta nous a accordé un long entretien, pendant la compétition. Une interview dans laquelle il parle notamment des contrats des joueurs pour leurs chaussures…. Et c’est là aussi assez croustillant !

Pour eux [les joueurs], le contrat est une reconnaissance et une valorisation, peu importe ce qu'on te donne. Mais la valeur véritable, c'est celle que tu vois de toi-même.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.