Vélodrome 2
Vélodrome 2 © Radio France

Ce n’est pas une deuxième jeunesse mais plutôt un lifting. Le stade marseillais, inauguré en 1937, n’est pas métamorphosé mais agrandi et en partie couvert en vue de l’Euro 2016.

Avec ses 13 km de gradins supplémentaires, le Vélodrome peut désormais accueillir 67 000 spectateurs, soit 7 000 de plus qu’auparavant. Les spectateurs sont désormais protégés de la pluie et du vent par une élégante couverture ondulée en Teflon de 65 000 m2. Ce n’est pas du luxe. Rolland Courbis, l’entraîneur de Montpellier, avait pour habitude de surnommer le stade l’« Enrhumeur ».

Des travaux longs et couteux

Oubliez le coup de sang de l’Olympique de Marseille qui, jugeant le loyer initialement demandé par la ville trop élevé, menaçait de jouer à Montpellier. Oubliez aussi les 12 millions d’euros par an payés par la ville à son partenaire privé, la filière de Bouygues Arema. Oubliez enfin les 3 ans de travaux à 268 millions d’euros. Jeudi, c’est jour de fête, le Vélodrome est inauguré.

Michel Platini, président de l’UEFA, et Jacques Lambert, président du comité de pilotage de l’Euro 2016, ne seront pas de la partie. Absents pour cause « d’engagements non déplaçables ». Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, et Thierry Braillard, secrétaire d’Etat aux Sports, les remplaceront. Au programme des festivités : discours officiels devant 3 000 invités, coup de ciseaux et applaudissements. Des journées portes ouvertes auront lieu les 25 et 26 octobre. Le public pourra notamment visiter les vestiaires et fouler aux pieds la pelouse toute neuve. Pour beaucoup, un rêve d’enfant.

Le Vélodrome nouveau est arrivé

« Des clubs qui peuvent remplir un stade de 65 000 places, il n’y en a pas beaucoup », confiait récemment Marcelo Biesla, le coach argentin de l’équipe marseillaise. Hasard ou lien de cause à effet ? Depuis la livraison du stade fin août, l’OM caracole en tête de la ligue 1, loin devant Bordeaux et Paris. De quoi faire taire ceux pour qui la durée et le coût pharamineux des travaux ne passent toujours pas.

Arema est bien décidé à rentabiliser son investissement en diversifiant les activités. Le « Nouveau Vélodrome », comme certains l’appellent déjà, accueillera notamment le Rugby club toulonnais, des concerts géants ou encore des visites payantes.

► ► ► Ecouter | Le "Grand angle" d'Olivier Martocq

Vélodrome offre 7 000 places supplémentaires
Vélodrome offre 7 000 places supplémentaires © Idé
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.