Victoire de la Suisse contre la France en double
Victoire de la Suisse contre la France en double © REUTERS/Pascal Rossignol / REUTERS/Pascal Rossignol

C'est mal parti pour l'équipe de France. Après deux jours de compétition, les bleus n'ont plus droit à l'erreur. Après la défaite en double de Benneteau et Gasquet contre Federer et Wawrinka, Monfils et Tsonga sont contraints de remporter leurs matchs dimanche.

Roger Federer et Stan Wawrinka ont battu Richard Gasquet et Julien Benneteau en trois sets (6-3, 7-5, 6-4). Roger Federer aura l'occasion d'offrir le point de la première victoire en Coupe Davis à son pays. Il affrontera dimanche, lors du troisième simple, sans doute Jo-Wilfried Tsonga, le n°1 français, très touché par sa défaite vendredi contre Stanislas Wawrinka. Le match commence à 13h.

Le résumé du double par Sébastien Hazard

Le capitaine Arnaud Clément a reconnu l'infériorité de ses joueurs mais espère pouvoir renverser la tendance dimanche.

► ► ► REVIVRE | La première journée de la finale

Hollande et Aubry en double

François Hollande a assisté au match aux côtés de la maire de Lille Martine Aubry. Il reste persuadé que l'équipe de France de tennis va gagner :

Ne jamais faire le commentaire avant que la partie n'ait été véritablement terminée.

Quelques heures avant le match, François Hollande a été hué et sifflé. Le chef de l'Etat a rejoint la maire de Lille, bastion de longue date de la gauche, devant un célèbre restaurant de la vieille ville. Il a fendu la foule massée à proximité sous les sifflets et les cris "démission", pour aller embrasser Martine Aubry, qui l'attendait devant l'établissement. Ils ont écourté le bain de foule et se sont presque tout de suite engouffrés dans le restaurant. Un peu plus tôt, en marge de l'inauguration du traditionnel marché de Noël de Lille, Martine Aubry avait déclaré à la presse avoir "beaucoup de choses à dire" au chef de l'Etat. L'ancienne patronne du PS est une des critiques les plus virulentes de François Hollande et plusieurs de ses proches font partie des députés socialistes "frondeurs" qui se sont abstenus sur plusieurs projets de loi à l'Assemblée nationale. Selon des indiscrétions publiées par la presse, elle aurait en privé la dent encore plus dure contre le chef de l'Etat. Mais elle s'est efforcée samedi de faire mentir les rumeurs sur l'état de ses relations avec François Hollande.

Le dernier déjeuner en tête-à-tête de François Hollande et Martine Aubry remontait au 12 novembre 2013, à l'Elysée.

► ► ► EN COULISSE | Hollande et Aubry ont déjeuné avant le match

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.