Richard Gasquet
Richard Gasquet © REUTERS/Gonzalo Fuentes / REUTERS/Gonzalo Fuentes

Depuis la victoire du double suisse samedi, les Hélvètes mènent 2-1. Les Français sont condamnés à l'exploit : sans leur meilleur joueur, Jo-Wilfred Tsonga, les bleus doivent remporter les deux derniers matchs.

Arnaud Clément le capitaine des Français a donc choisi Richard Gasquet pour affronter Roger Federer. Le n° 26 mondial a mainetnant l'obligation de battre le meilleur joueur de tous les temps s'il veut maintenir l'espoir. s'il n'a pas paru très à l'aise samedi lors du double, Richad Gasquet a battu Federer deux fois en 14 confrontations. Ces deux succès ont été acquis sur terre battue, en 2005 à Monte-Carlo et en 2011 à Rome.

► ► ► REVIVRE | La première journée de la finale

► ► ► REVIVRE | La deuxième journée de la finale

Le mystère Tsonga

Il y a comme un malaise autour de Jo-Wilferd Tsonga. il est là physiquement mais mentalement, il paraît ailleurs : sonné, éprouvé presque déprimé, habité par un mal qui le taraude. Est-il physique ou psychologique ? Personne ne le sait mais le Tsonga de Lille ne ressemble pas à ce joueur conquérant, considéré à juste titre comme le taulier de l'équipe.

Tsonga est perturbé. Le Manceaux est un joueur courageux, il a toujours pris ses responsabilités et il n' a pas pour habitude de refuser l'obstacle comme samedi en double que Tsonga devait jouer au départ aux côtés de Richard Gasquet. S'il a renoncé, c'est qu'il est soit rattrapé par l'enjeu et la peur de mal faire ce qui serait surprenant pour un joueur de ce calibre soit parce qu'il est gêné par son bras droit. Tsonga s'est blessé il y a deux mois et visiblement la douleur s'est réveillée l'empêchant d'être à 100%. Tsonga est diminué, ça le ronge car il s'aperçoit qu'il est inutile à l'équipe et que le rêve de gagner la Coupe Davis est peut-être en train de s'envoler.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.