Il y a un an et demi, Alexis Romary était encore un grimpeur débutant. Mais à 21 ans, il vient d'escalader à mains nues les 179 mètres de la tour Total du quartier de la Défense, à Paris.

Alexis Romary suit les traces du Spiderman français Alain Robert, ici escaladant une tour de la Défense en janvier 2020.
Alexis Romary suit les traces du Spiderman français Alain Robert, ici escaladant une tour de la Défense en janvier 2020. © AFP / Thomas SAMSON

Après avoir gravi cet été la Tour Montparnasse et la tour Engie, Alexis Romary a escaladé cette semaine les 179 mètres de la façade de la Tour Total, dans le quartier de la Défense, à Paris. Le tout sans bande autour des doigts, ni magnésie (une poudre utilisée notamment en escalade, qui permet d'assécher les mains pour qu'elles ne glissent pas). Des exploits qui le rapprochent d’Alain Robert, surnommé le "Spiderman français".

Mais à 21 ans, le jeune homme originaire de Saint-Dié-des-Vosges commence tout juste à être est connu dans le milieu de la grimpe urbaine à main nue. Et pour cause, il ne pratique régulièrement l’escalade que depuis un an et demi !

"Il y a des enfants de 14 ans qui ont un bien meilleur niveau que moi"

À l'époque, celui qui se présente comme passionné d'escalade sur Instagram a décidé de mettre entre parenthèses ses études de mathématiques et d'informatique pour se consacrer à son sport. "J'en avais fait un petit peu au collège avec mon père, qui en fait beaucoup. Et il y a un an et demi à peu près, j'avais le niveau en escalade de quelqu'un qui débute", se souvient-il. "Et même actuellement, je ne suis pas mauvais, mais quand je vais à la salle d'escalade, il y a régulièrement des enfants de 14 ans qui ont un bien meilleur niveau que moi."

Sauf que lui grimpe désormais les plus hautes tours de Paris. "C'est dans la tête", assure Alexis Romary. "C'est à dire que je suis capable de me concentrer sur mes mouvements et pas sur le vide qui est en dessous, de ne pas paniquer tout en restant conscient des risques."

1h15 pour gravir les 48 étages de la Tour Total

Et l'escaladeur débutant avale en 20 minutes la Tour Engie, en 35 minutes la Tour Montparnasse. Ce mercredi 7 octobre, il a mis 1h15 pour la Tour Total, plus complexe. "Il y a 115 vitres à grimper et chaque vitre est assez physique, donc il faut se reposer beaucoup à chaque étage. Chaque mouvement est très exigeant pour les extrémités, pour les doigts et le bout des pieds." Il finit l’ascension avec des ampoules à vif... et des policiers qui l’attendent sur le toit de la tour de 48 étages.

Alexis Romary a été placé en garde à vue à la fin de son ascension et Total a porté plainte pour "mise en danger de la vie d’autrui". "Alain Robert l'a grimpée huit fois, donc c'est assez compréhensible que la Tour Total en ait marre", concède-t-il. "Mais les ascensions sont très bien préparées et il y a un entrainement derrière. Je sais exactement à quoi m'attendre et jusqu'où je peux aller." Les policiers ont précisé que son geste n'avait pas de portée politique. Alexis Romary explique qu'il ne cherche pas la gloire, mais le dépassement de soi. Et qu'il grimpe pour la vue, magnifique en haut.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.