Qui pour présider la FIFA
Qui pour présider la FIFA © Radio France

Encore 24 heures, et la FIFA connaitra le nom de son nouveau président, sur fond de crise majeure et de procédures lancées contre Sepp Blatter le président sur le départ

Deux candidats font figure de favoris, le secrétaire général de l'UEFA le Suisse Gianni Infantino, et le Bahreïni le Cheikh Salman Bin Ebrahim Al Khalifa, patron de la Confédération asiatique (AFC).

Salman fragilisé

Alors que le continent africain s'annonce comme le véritable juge de paix du scrutin, le Cheikh Salman doit faire face à des accusations, il est notamment pointé du doigt par des organisations de défense des Droits de l'Homme pour son rôle supposé dans la répression du soulèvement démocratique en 2011 au Bahrein. Il est cette fois pris pour cible pour de présumés achats de voix au moment de son accession à la présidence de l'AFC en 2013.

Infantino "confiant"

Gianni Infantino indique avoir parcouru l'Afrique en quête des voix alors que ce jeudi les six confédérations continentales se réunissent pour permettre d'acter définitivement les consignes de vote. Pour l'instant le secrétaire général de l'UEFA est soutenu par l'Europe et l'Amérique du Sud, et il se dit "confiant" dans la perspective du vote.

Les petits candidats à la manoeuvre

Pendant ce temps, les candidats mineurs essayent de rattraper leur retard, et vont sur le terrain procédural. A l'attaque, le Prince Ali, le demi-frère du roi de Jordanie, dont les chances paraissent très minces pour raffler la présidence de la FIFA. Il a demandé, sans succès, le report du vote de vendredi et a saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS), la plus haute juridiction sportive, après le refus de la Fédération internationale de faire installer des isoloirs transparents. Le TAS a finament rejeté ce mercredi soir sa demande.

L'attente pour Blatter et Platini

En marge de l'élection, le président démissionnaire de la FIFA Jospeh Blatter et le patron de l'UEFA Michel Platini, les deux hommes les plus puissants de la planète foot avant leur suspension de huit ans, attendent toujours de connaître la décision en appel de la Fédération internationale, une semaine après leurs auditions.

Les cinq candidats en lice pour la présidence de la FIFA
Les cinq candidats en lice pour la présidence de la FIFA © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.