Blatter fait l'unanimité contre lui
Blatter fait l'unanimité contre lui © MaxPPP

Ce vendredi, les partenaires historiques de la Fifa appellent à la démission de Sepp Blatter, au cœur d'une tempête judiciaire et médiatique sans précédent.

Coca-Cola, présent au côté de la Fifa depuis 1974, McDonald's, Visa et Budweiser, soit quatre des plus gros partenaires de la Fédération internationale de football sont passées à l'offensive vendredi. Les multinationales demandent le départ immédiat de Blatter, âgé de 79 ans et que s’engage le temps des réformes.

"Pour le bien du football, la compagnie Coca-Cola demande au président de la Fifa, Joseph Blatter, de démissionner immédiatement, afin qu'une procédure de réforme crédible et viable puisse sérieusement commencer", a lancé vendredi Coca.

Cet appel est d’autant plus significatif qu’il vient du plus ancien partenaire de la Fifa. Coca et la Fédération internationale sont intimement liées depuis la signature en 1974 de l'un des premiers grands contrats de l'histoire du sponsoring sportif, à l'origine du recrutement de Blatter à l’époque comme responsable du développement.

Entre 2010 et 2014, Visa et Coca-Cola, partenaires dits globaux de la Fifa, ont déboursé chacun 30 millions de dollars (26,8 M d'euros) chaque année pour bénéficier de ce statut et pouvoir l'utiliser dans leurs publicités et stratégies marketing.

Adidas, en retrait

Le groupe Anheuser Busch InBev, maison-mère du brasseur Budweiser, sponsor de la Fifa depuis 1986 a indiqué de son côté qu'il "serait bienvenu que M. Blatter quitte son poste". Seul l'équipementier sportif allemand Adidas, partenaire de la Fifa depuis 1970, n’a pas demandé la démission de Blatter. « Comme nous l'avons déjà dit à plusieurs reprises par le passé, des changements de taille doivent intervenir à la Fifa, dans l'intérêt du football. Le processus enclenché de réforme doit se poursuivre de manière transparente et rapidement », écrit l'équipementier dans un communiqué.

Procédure pénale

Adidas qui a renouvelé son engagement jusqu'en 2030, est l'un des plus gros sponsors de la Fifa. L'équipementier bavarois fournit ballons et tenues des arbitres des compétitions internationales. Cette offensive intervient après l'ouverture le 24 septembre par la justice suisse d'une procédure pénale à l’encontre de Blatter pour "soupçon de gestion déloyale" et "abus de confiance". L’actuel dirigeant de la Fifa a répliqué dès vendredi et assuré qu'il resterait à son poste jusqu'en février prochain.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.