Fiona Kolbinger, qui étudie dans le domaine de la recherche contre le cancer, est arrivée première de la Transcontinental Race mardi à 7h45 à Brest. Une première pour une femme dans l'histoire du cyclisme d'ultra-endurance.

 Fiona Kolbinger, première femme à remporter la Transcontinental Race.
Fiona Kolbinger, première femme à remporter la Transcontinental Race. © Angus Sung Photography©

4 000 kilomètres en totale autonomie, sans mécanicien, entre Bourgas en Bulgarie et Brest. Fiona Kolbinger, amatrice de cyclisme de 24 ans, a remporté la 7e édition de la Transcontinental Race, devant plus de 250 participants dont beaucoup d'hommes chevronnés. Une première pour une femme dans l’histoire du cyclisme d’ultra-distance en Europe. L’Allemande, qui étudie dans le domaine de la recherche contre le cancer, a franchi la ligne d’arrivée à Brest mardi matin à 7h45.

Pour moi, c'est plus dur que le Tour de France", Jonathan, qui suit attentivement la Transcontinental Race

"C’est considéré comme l’une des courses les plus dures du monde : pour moi, c’est plus dur que le Tour de France, avec plus de dénivelé", confie Jonathan, qui suit avec assiduité et passion la Transcontinental Race. "Il faut être extrêmement endurant, avoir beaucoup de force mentale pour arriver à faire ce qu’elle fait : _elle est sur le vélo entre 15 et 17 heures par jour, et ne dort que 4 heures par nuit._" 

Les cyclistes, partis le 27 juillet, disposent seulement de ce qu’ils peuvent porter sur eux, et consomment uniquement ce qu’ils trouvent sur leur chemin.  

La course de 4 000 kilomètres reliait cette année la Bulgarie à Brest.
La course de 4 000 kilomètres reliait cette année la Bulgarie à Brest. / Site de la Transcontinental Race

Une course qui demande un esprit stratège

La course requiert endurance mais aussi stratégie : en dehors de quelques portions obligatoires, les participants établissent eux-mêmes leur trajet, selon leurs atouts personnels, pour ménager leurs forces. "En dehors des parcours obligés, personne ne sait réellement quel trajet Fiona choisit à l’avance : c’est aussi une course d’orientation", explique Jonathan. 

Lorsqu'elle prend une pause dans un hôtel, ici à Bourg-d'Oisans en Isère, Fiona Kolbinger trouve le temps de reprendre la mélodie du Roi Lion au piano.
Lorsqu'elle prend une pause dans un hôtel, ici à Bourg-d'Oisans en Isère, Fiona Kolbinger trouve le temps de reprendre la mélodie du Roi Lion au piano. / Angus Sung, Transcontinental Race

"Raviver l'âge d'or du cyclisme"

La Transcontinental Race a été fondée en 2013. Son objectif affiché est de _"raviver l’âge d’or du cyclisme, avec les moyens du 21e siècle._" Grâce à un satellite, vous pouvez suivre quasiment en direct la progression des coureurs, comme celle de Fiona Kolbinger.

En 2016, l'Américaine Lael Wilcox, 29 ans, s'était elle imposée lors de la Trans America, une course de 6 789 kilomètres

Fiona Kolbinger fait la course en tête.
Fiona Kolbinger fait la course en tête. / Site de la Transcontinental Race
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.