Floria Gueï, sur les traces de Marie-Jo
Floria Gueï, sur les traces de Marie-Jo © Radio France / Franck Ballanger

Floria Gueï n’est pas encore assez rapide pour espérer une médaille mondiale individuelle sur 400 mètres. A Pékin, la lyonnaise a du se contenter d’une demi finale. Mais avec ses copines du relais quatre fois 400 mètres français, elle espère bien pouvoir goûter aux joies du podium, comme l’année passée, à Zurich, quand les françaises étaient devenues championne d’Europe.

Une ligne droite peut parfois modifier un destin. Justin Gatlin et Usain Bolt en savent quelque chose. Floria Gueï aussi ! L’année dernière, ses cent derniers mètres avaient offert la victoire à la France aux championnats d’Europe en finale du quatre fois 400 mètres.

Un sprint rageur

Largement distancée, elle avait déclenché un sprint aussi rageur que soudain pour coiffer tout le monde sur le poteau. Depuis, on ne lui parle plus que de ça. De cette ligne droite de feu et sans doute bientôt de légende. Un peu comme on avait résumé l’ensemble de la carrière de Marc Raquil à sa dernière ligne droite quand il avait pris la médaille de bronze des championnats du monde à Paris en 2003. Le public et les journalistes aiment les résumés.

Muriel Hurtis
Muriel Hurtis © Xavier Monferran

Mais la chance de Floria Gueï, c’est que cet exploit intervient au commencement de sa carrière. La demoiselle a tout juste 25 ans et elle aura sans doute le temps de réussir d’autres courses, d’autres envolées qui feront oublier la première.

Championne d’Europe avec le 4 x 400 m l’été passé à Zürich pour la dernière grande compétition de sa carrière, la jeune retraitée Muriel Hurtis est cette semaine à Pékin.

Muriel Hurtis décrit Floria Guaï en jeune fille pétillante et rigolotte, tête en l'ai,r mais surtout téigneuse, qui sait maintenant qu'elle est capable de grandes choses"

Cette satanée ligne droite

Floria Guai
Floria Guai © Franck Ballanger

Mais même si cette satanée ligne droite suisse revient sans arrêt sur le tapis, cela n’a pas l’air de déranger Floria Gueï. Elle s’en amuserait presque parce qu’après tout, elle aussi y pense beaucoup à ce relais de Zurich. Pas tous les matins en se coiffant, mais de temps en temps, quand le moral est un peu en berne, comme pour se souvenir des belles choses. Et puis pour elle, il est visiblement toujours plus agréable de parler athlétisme que de répondre à des questions plus personnelles.

Floria Gueï n’est pas très loquaces dès lors qu’il s’agit de se dévoiler. Souvent, elle vous offre son merveilleux sourire en guise de réponse. Le seul domaine privé sur lequel elle accepte de s’attarder est celui de ses origines et en introduction, Floria précise qu’elle ne s’appelle pas Guei, mais Gueï, avec un tréma.

Mon papa est ivoirien et Gueï est un nom typiquement ivoirien. Ma mère est bretonne. Je suis le résultat de ce mélange entre la Côte d’ivoire et la Bretagne » dit-elle avec fierté. « Et je suis née à Nantes

Avant d’ajouter que cette année, elle fera pour la première fois le voyage jusqu’en Côte d’ivoire avec toute sa famille.

Floria Gueï sait d’où elle vient

Elle sait également où elle veut aller. Le plus haut possible, évidemment. En individuel, mais aussi en relais. Parce que ce relais 4 fois 400 mètres Français, elle l’aime et beaucoup. Elle aime son rôle dans cette équipe, cet emploi de « finisseuse » qui lui apporte sensations et émotions et lui permet de progresser. Floria la relayeuse se nourrit de Gueï la sprinteuse et inversement. Un échange de bons procédés qui la rend plus forte.

Elle est aujourd’hui la deuxième française la plus rapide de l’histoire sur 400 mètres derrière Marie José Perec, la référence ultime du tour de piste. 50 secondes 89 pour Floria Gueï contre 48.25 pour la gazelle. La prochaine étape pour l’apprentie ? Fracasser la barrière des 50 secondes, la condition sine qua non pour monter sur un podium planétaire. Le stade olympique de Rio pourrait être l’endroit idéal pour réussir cet exploit.

►►► LIRE | Christophe Lemaitre l'école de la vie►►► LIRE | Le jour 1 d'Alexandra Tavernier►►► LIRE | PML, Petit Malin Lucide►►► LIRE | Chanson pour Pierrot►►► LIRE | R le maudit►►► LIRE | La légende de Jimmy ►►► LIRE | Le nid d'un drôle d'oiseau

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.