l'uefa met le psg et manchester city à l'amende
l'uefa met le psg et manchester city à l'amende © reuters

Le fair-play financier, adopté il y a quatre ans par l'Union des associations européennes de football (UEFA), donne de bons résultats. Cette saison, 20 clubs sur 700 ont été rappelés à l’ordre, contre près de la moitié il y a quelques années.

Le fair-play financier a fait parler de lui ces derniers temps. Ce jeudi, le président du Paris Saint-Germain Nasser Al-Khelaifi a profité de la présentation officielle du défenseur brésilien David Luiz pour déclaré que le club avait « arrêté les discussions » avec le Real Madrid. Le transfert du milieu argentin Angel Di Maria n’aura donc pas lieu.

Les raisons ? Principalement les contraintes imposées par le fair-play financier de l’UEFA. Le club ayant déjà dépensé 50 millions d’euros pour David Luiz, en provenance de Chelsea, il ne peut pas se permettre d’acquérir de nouveaux joueurs sans exploser le « forfait » imposé par l’UEFA.

Ecoutez les explications de Marion L’Hour sur ce bilan du du fair-play financier

Qu’est ce que le fair-play financier ?

L’objectif affiché par l’UEFA est d’assainir les comptes des clubs, jusque là plongé dans un cercle de surendettement, de salaires et de montants de transferts de joueurs astronomiques.

Le fair-play financier symbolise aussi une sorte d’équité entre les clubs. Car ce sont les clubs les plus riches qui s’endettent, surenchérissent pour avoir les plus grands joueurs et, le plus souvent, gagnent des titres.

Une discipline imposée à la fois sur le plan financier et sportif.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.