La Française Priscilla Gneto est tombée de haut aux JO de Rio en étant disqualifiée et donc éliminée dès son premier combat chez les -52 kg.

La Française Priscilla Gneto a été disqualifiée lors de son premier combat aux JO de Rio.
La Française Priscilla Gneto a été disqualifiée lors de son premier combat aux JO de Rio. © Maxppp / Laurent Guillieron

Lors de son premier combat, la Français Priscilla Gneto a été éliminée, les juges l'ayant disqualifiée en estimant qu'elle avait touché les jambes de son adversaire avec les mains. Alors qu'elle menait au nombre de pénalités, Gneto s'est retrouvée à genoux sur un mouvement apparemment anodin et s'est agrippée au kimono de son adversaire suisse, Evelyne Tschopp, restée debout.

Interdit de défendre avec les mains sur le bas du corps

Les arbitres ont alors fait appel à la vidéo et ont décidé de disqualifier (hansokumake) la Française, médaillée de bronze à Londres en 2012. En judo, la règle interdit de défendre avec les mains sur le bas du corps. "Je ne l'ai pas senti mais on ne sent pas tout le temps ce genre de choses, a commenté Tschopp. J'ai eu un peu de chance mais les règles sont les règles et pourquoi pas en ma faveur ?"

Après ce coup du sort, Gneto (25 ans) est restée longtemps prostrée sur le tatami avant de traverser la zone mixte en larmes. La Française, dont le tournoi olympique s'arrête là, aurait pu se mesurer au 2e tour à la grande favorite de la catégorie, la Kosovare Mejlinda Kelmendi, double championne du monde.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.