Benzema n'a guère de chance que le dossier avance d'ici l'Euro
Benzema n'a guère de chance que le dossier avance d'ici l'Euro © MaxPPP

Karim Benzema n'est plus sélectionnable en équipe de France tant que sa situation judiciaire n'aura pas évolué favorablement, a annoncé jeudi le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët.

Mis en examen dans l'enquête sur un chantage présumé aux dépens de Mathieu Valbuena, l'attaquant du Real Madrid a affirmé ne pas être coupable et dit espérer un dénouement heureux.

"Je respecte la décision et ai confiance en notre président Noël Le Graët", a-t-il réagi sur son compte Twitter. Cette affaire "est compliquée parce qu'elle n'est pas aboutie, elle est en cours d'instruction, elle n'est pas nette, elle n'est pas tout à fait claire", a dit Noël Le Graët lors d'une conférence de presse.Cependant, au vu des éléments révélés par la presse, "aujourd'hui, Benzema n'est plus sélectionnable", a-t-il ajouté.

Evoquant les prochains matchs de l'équipe de France, en mars, et l'Euro 2016, en juin et juillet, le président de la FFF a ajouté : "il ne sera pas sélectionnable au mois de mars, en juin, juillet, si la situation n'évolue pas".

"Je laisse une porte d'espoir pour effectivement que ce dossier - gonflé - puisse éventuellement retrouver un équilibre normal", a poursuivi Noël Le Graët.

Guère de chance que le dossier avance d'ici l'Euro

Une source judiciaire avait déclaré après la mise en examen de Karim Benzema qu'il n'y avait guère de chance que le dossier avance d'ici l'Euro, qui se déroule en France. Patrick Kanner, le ministre des Sports, a estimé que la décision de Noël Le Graët était "sage" et qu'il ne s'érigeait pas en juge. "Il prend sa décision en tant que patron du football français estimant que pour le football français il vaut mieux aujourd'hui mettre à l'écart, provisoirement, et on l'espère le plus vite possible", a-t-il dit.

Quatre autres personnes

Karim Benzema a été mis en examen avec quatre autres personnes pour son rôle présumé dans une tentative d'extorsion de fonds liée à une vidéo intime de Mathieu Valbuena. Il a été placé sous contrôle judiciaire avec l'interdiction d'entrer en contact avec son coéquipier de l'équipe de France. Noël Le Graët a ajouté que "le problème, aujourd'hui, n'est pas Valbuena" qui est une "victime". "Il a l'amitié totale de la Fédération française de football", a-t-il dit, en qualifiant l'ensemble de cette affaire de "crève-cœur".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.