Ancien international français devenu sélectionneur de l'équipe de France il fut celui qui entraîna la jeune génération de l'époque (Michel Platini, Dominique Rocheteau ou Maxime Bossis) vers de nouvelles performances et notamment en phase finale de Coupe du Monde en 1978. Il avait 87 ans.

Michel Hidalgo en 1978 sur l'aéroport de Mar del Plata, en Argentine
Michel Hidalgo en 1978 sur l'aéroport de Mar del Plata, en Argentine © AFP

Du début des années 50 au milieu des années 60, Michel Hidalgo évolue dans plusieurs clubs français professionnels : Le Havre de 1952 à 1954, puis Reims jusqu'en 1957, et enfin Monaco pendant neuf ans, de 1957 à 1966. Il est également sélectionné une fois en équipe nationale, en 1962.

Mais c'est surtout en tant qu'entraîneur qu'il brillera par la suite. En 1968, il devient le coach du RC Menton pendant une saison, avant d'être appelé quelques années plus tard pour devenir sélectionneur de l'équipe de France, un poste qu'il occupera de 1976 à 1984.

Retour en grâce international pour les Bleus sous son règne

Après douze ans d'échecs des Bleus dans les compétitions internationales, Hidalgo qualifie la France pour une phase finale de Coupe du monde en 1978, aux côtés de joueurs illustres comme Michel Platini, Dominique Rocheteau et Maxime Bossis. Il offre également à la France son premier titre international, une victoire à l'Euro en 1984 sur laquelle il décide de partir.

Le Premier ministre de l'époque, Laurent Fabius, lui propose alors le poste de ministre des Sports, mais il décline, une décision qu'il regrettera plus tard. 

En 1986, il rejoint l'Olympique de Marseille de Bernard Tapie, dont il sera le manager jusqu'en 1991. Mauvaise pioche, puisque cela lui vaudra une lourde amende et une condamnation à de la prison avec sursis dans l'affaire des comptes de l'OM.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.