L'Olympique de Marseille a perdu mercredi soir une troisième finale de l'Europa League, disputée à Lyon, contre l'Atletico Madrid (3-0). Les Marseillais, terrassés par un doublé d'Antoine Griezmann et plombés par une énorme erreur et la blessure de Dimitri Payet, doivent maintenant digérer cette énorme déception.

L'OM battu 3-0 par l'Atletico Madrid en finale de l'Europa Ligue : sur le Vieux-Port, la défaite est dure à digérer pour les supporters marseillais
L'OM battu 3-0 par l'Atletico Madrid en finale de l'Europa Ligue : sur le Vieux-Port, la défaite est dure à digérer pour les supporters marseillais © AFP / Julie Gazzoti / CrowdSpark

Encore raté! L'Olympique de Marseille a perdu une troisième finale d'Europa League, contre l'Atletico Madrid (3-0) tandis que Antoine Griezmann, lui, a vaincu la malédiction: après deux finales perdues en 2016 -  la Ligue des champions et l'Euro - il a littéralement porté les "Colchoneros" grâce à ses deux buts (21e, 49e).  

Les supporters de l'OM, qui jubilaient pourtant mercredi à l'idée de marquer l'histoire du foot français en remportant l'Europa League, n'ont finalement pas vibré longtemps.  Du Vélodrome au Vieux-Port, des quartiers nord à Notre-Dame-de-la-Garde, des dizaines de milliers de Marseillais ont fait flotter les couleurs bleu azur et blanc de l'OM, avant de devoir se résoudre à la défaite, au fil des trois buts concédés à l'Atletico Madrid.  

1'21

"Seul en tribune, à la fin du match, la tête entre les mains" : reportage à Marseille, à la fin d'un match crève-coeur pour l'OM

Par Gaëlle Joly

"On pensait voir le match du siècle"

La plupart ont accueilli le résultat dans le calme, mais quelques heurts ont éclaté en fin de soirée entre des jeunes et les forces de l'ordre autour de la Canebière. Des poubelles ont été brûlées et des projectiles jetés sur les forces de l'ordre, qui ont répondu par des gaz lacrymogènes pour disperser ces jeunes. Elles ont également procédé à une "petite dizaine" d'interpellations, selon un porte-parole de la police.  Dans les travées du stade, certains des 22 000 supporters qui regardaient la finale retransmise depuis Lyon sur écran géant n'ont même pas attendu le coup de sifflet final pour s'éclipser. Sur certains visages, des larmes,  pour ceux qui "pensaient voir le match du siècle".

0'07

"Trois-zéro on perd, j'ai plus de mots !" : un supporter marseillais effondré

Par Gaëlle Joly

Rêve de victoire envolé

Toute la journée, Marseille avait rêvé d'une victoire. Certains supermarchés avaient fermé leurs portes plus tôt pour cause de match, et dès l'après-midi, les concerts de klaxons résonnaient.  

Les supporters surchauffés avaient investi le Vieux-Port, sous l'oeil des touristes. Mais la perspective d'une nouvelle victoire historique, 25 ans après le trophée de Ligue des Champions, s'est envolée. 

1'10

Les supporters de l'OM vont devoir continuer à vivre sur la victoire de 1993 en Ligue des Champions

Par Franck Ballanger
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.