La double médaillée olympique de natation australienne Maddie Groves a claqué la porte de la sélection pour les Jeux olympiques de Tokyo, dénonçant la présence dans ce sport de "pervers misogynes".

La nageuse australienne Maddie Groves, double médaillée olympique, boycotte les JO pour protester contre "les pervers misogynes" dans son sport
La nageuse australienne Maddie Groves, double médaillée olympique, boycotte les JO pour protester contre "les pervers misogynes" dans son sport © AFP / GLYN KIRK

Maddie Groves, nageuse olympique australienne de 26 ans, médaillée d'argent en 200 mètres papillon et en relais 4x100 m aux Jeux de Rio  en 2016 l'a annoncé sur Instagram et Twitter :

Que ce soit une leçon pour tous les pervers misogynes dans le sport et ceux qui leur lèchent les bottes. Vous ne pouvez plus exploiter les jeunes femmes et les jeunes filles, les attaquer sur leur physique ou  jouer avec leur mental et ensuite vous attendre à ce qu'elles vous représentent pour que vous puissiez gagner votre prime annuelle. Time's UP 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

On notera le maillot de bain que porte a nageuse australienne sur la photo de cette annonce : 

La nageuse australienne Maddie Groves choisit un maillot de bain militant en signe de protestation contre les "pervers misogynes" dans son sport
La nageuse australienne Maddie Groves choisit un maillot de bain militant en signe de protestation contre les "pervers misogynes" dans son sport / Capture d'écran Instagram

En novembre dernier, Maddie Groves avait déjà alerté sur son compte Twitter, affirmant : "J'ai porté plainte il y a quelques années contre une personne travaillant dans la natation qui me fait sentir mal à l'aise par sa façon de me déshabiller du regard quand je suis en maillot de bain, et je crois qu'il a eu une promotion depuis". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Quelques jours plus tard elle dénonçait un "commentaire dégueulasse" d'un entraîneur au sujet de sa tenue, qui se serait excusé un quart d'heure plus tard, "peut-être parce que le psychologue de l'équipe lui avait dit de le faire. Genre : mec, j'ai 20 ans, laisse moi tranquille et ne fait pas de commentaires dégueu alors que j'essaie juste d'être dans l'équipe australienne de natation". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Maddie Groves médaillée de bronze aux Jeux du Commonwealth à Glasgow en  2014
Maddie Groves médaillée de bronze aux Jeux du Commonwealth à Glasgow en 2014 © AFP / GLYN KIRK

Le processus de sélection australien pour les JO de Tokyo doit démarrer samedi dans la ville d'Adelaïde. Même si elle se retire de la sélection pour les Jeux Olympiques, Maddie Groves n'entend pas mettre un terme à sa carrière :

J'ai hâte de participer à d'autres compétitions plus tard cette année.

Lâchée par les instances dirigeantes

Le président des instances australiennes de natation Swimming Australia, a de son côté regretté que la nageuse n'ait pas déposé de plainte formelle.

Tout ce que nous savons est ce qu'il y a sur les réseaux sociaux, elle n'a à aucun moment contacté Swimming Australia, nous n'avons pas pu lui parler directement et parler de ses inquiétudes pour comprendre ce qu'il se passe, a-t-il déclaré.

"Malheureusement, des messages sur les réseaux sociaux ne représentent pas une plainte recevable pour nous. Nous devons nous asseoir avec les gens et en parler. Nous voudrions vraiment faire cela et nous souhaitons que Maddie vienne et parle avec nous si elle pense pouvoir le faire", a-t-il poursuivi.