Depuis 2006, aucun titre européen n'a échappé à ces deux nations : le Danemark en 2008 et 2012, la France en 2006, 2010 et donc en 2014. La "règle" de l'alternance a donc été respectée avec le sacre des Experts...

Pourtant les Danois étaient les grandissimes favoris avec le soutien de 14.000 spectateurs.

Herning se prépare pour la finale : le reportage de Nour-Eddine Zidane.

Jouer une finale dans un environnement hostile n'est pas une chose inédite pour les handballeurs de l'équipe de France. Au Mondial 2009, les Français avaient impressionné en dominant la Croatie à domicile (24-19). Deux ans plus tard, les Danois (déjà) évoulaient presque à domicile en Suède. Ils avaient également cédé (37-35 après prolongation).

"Essayer de brouiller les cartes" : Claude Onesta, entraîneur de l'équipe de France.

L'équipe de France de handball disputera sa 10e finale dans un grand tournoi international. Elle ne s'est inclinée qu'une seule fois pour sa première à ce niveau lors du Mondial 1993 contre la Russie. Depuis, les joueurs tricolores n'ont pas jamais perdu ce rendez-vous décisif. Pour le gardien Thierry Omeyer et le capitaine Jérôme Fernandez, il s'agira de leur 8e finale. Un moment inédit, en revanche pour Valentin Porte, Igor Anic, Mathieu Grébille, Luka Karabatic et Cyril Dumoulin.

"Quelque chose s'est créé" : Cyril Dumoulin, gardien de l'équipe de France.

"On a envie de chercher l'or" : Thierry Omeyer, gardien de l'équipe de France.

France - Espagne : les clés de la demi finale (30-27)

Sur les 78 confrontations, la balance est légèrement favorable pour la France : 35 victoires pour 34 défaites (et 9 nuls). La dernière victoire est restée dans les esprits des amateurs de hand : c'était aux derniers JO de Londres, dans les dernières secondes du 1/4 de finale (23-22). Depuis les Espagnols sont devenus champions du monde lors du tournoi qu'ils organisaient à domicile l'an passé.

L'entraîneur Claude Onesta : "On ne les craint pas."

Le demi-centre Nikola Karabatic veut imiter les basketteurs, champions d'Europe.

Le classement du second tour

Groupe 1 : 1er Danemark (10 points), 2e Espagne (8 points), 3e Islande (5 points), 4e Hongrie (3 points), 5e Macédoine (2 points), 6e Autriche (2 points). Danemark et Espagne qualifiés.

Groupe 2 : 1er France (8 points), 2e Croatie (8 points), 3e Pologne (6 points), 4e Suède (6 points), 5e Russie (2 points), 6e Biélorussie (0 point). France et Croatie qualifiées .

Les Experts obtiennent du même coup leur qualification pour le prochain Mondial 2015 au Qatar. En effet, trois tickets étaient offerts pour les trois meilleurs nations de championnat d'Europe. Or, la présence dans le dernier carré de l'Espagne (qualifiée d'office en qualité de championne du monde en titre) assure aux Danois, Français et Croates leur place pour le rendez-vous qatarien.

Les résultats (second tour)

Samedi 18 janvierGroupe 1 (Herning) Macédoine / Hongrie 25-31 Autriche / Islande 27-33 Danemark / Espagne 31-28 Dimanche 19 janvierGroupe 2 (Aarhus) Pologne / Biélorussie 31-30 Russie / Suède 27-29 France / Croatie 27-25 Lundi 20 janvierGroupe 1 (Herning) Macédoine / Islande 27-29Autriche / Espagne 27-28 Danemark / Hongrie 28-24

Mardi 21 janvierGroupe 2 (Aarhus) Russie / Croatie 25-33 France / Biélorussie 39-30 Pologne / Suède 35-25 Mercredi 22 janvier :Groupe 1 (Herning) Macédoine / Espagne 22-33 Autriche / Hongrie 25-24 Danemark / Islande 32-23 Groupe 2 (Aarhus) Russie / Biélorussie 39-33 France / Suède 28-30Pologne / Croatie 28-31

Les adversaires de la France (second tour)

  • La Suède

Cette rencontre aurait pu constituer un authentique quart de finale en cas de succès de la Suède. Mais en s'inclinant lourdement contre la Pologne (35-25), les Scandinaves ont, à la fois, mis une croix sur leurs espoirs de demi-finales et assuré aux Français la première place du groupe. Un match sans enjeu sportif mais que Claude Onesta ne veut surtout pas bâcler.

Claude Onesta : "Accumuler de la confiance avant les demi-finales"

- **La Biélorussie** Battue de peu par la Pologne (31-30), la Biélorussie ne nourrit plus d'espoirs pour le dernier carré. Mais la France doit se méfier particulièrement de Siarhei Runtenka, l'arrière du FC Barcelone et deuxième meilleur buteur de l'Euro après 4 rencontres. **"Une équipe capable de poser des pr** **oblèmes" selon Claude Onesta.**
- **La Croatie** France-Croatie est devenu un grand classique du handball : les deux nations se sont déjà rencontrées à 28 reprises et la balance est favorable aux Experts (15 victoires, 12 défaites, 1 nul). **France-Croatie : Un "clasico" du handball mondial pour Claude Onesta.**
Il y a 4 ans, les Français avaient marqué les esprits en battant les coéquipiers d'Igor Vori, sur leurs terres, en finale du championnat du monde.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.