Avec une victoire 1-0 sur le Séngal, l'Algérie a remporté le deuxième titre de son histoire en Coupe d'Afrique des Nations vendredi soir au Caire. Après la victoire, ds scènes de liesse ont éclaté en Égypte et en Algérie, mais aussi en France où l'ambiance festive a gagné les rues de Marseille et Lille notamment.

A Alger, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues
A Alger, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues © AFP / FAROUK BATICHE / DPA / dpa Picture-Alliance

Au coup de sifflet final, la clameur des supporters algériens a gagné les rues du Caire, où se déroulait la finale de la Coupe d'Afrique des Nations, dont l'Algérie a remporté vendredi soir son deuxième titre de champion, après une victoire 1-0 contre le Sénégal. Le célèbre slogan "One, two, three, viva l'Algérie" a résonné dans le stade international du Caire, où pas moins de 22 000 supporters algériens avaient fait le déplacement, grâce à 28 vols affrétés pour l'occasion.

Le stade international du Caire était rempli de drapeaux de l'Algérie : des avions spéciaux avaient été mis en place pour les supporters
Le stade international du Caire était rempli de drapeaux de l'Algérie : des avions spéciaux avaient été mis en place pour les supporters © AFP / Islam Safwat / NurPhoto

"Le public algérien a été l'un des joueurs de cette équipe", déclarait un supporter des "Fennecs", alors que la célébration dans les rues du Caire s'est faite dans une atmosphère festive et sous les applaudissements des Egyptiens, malgré la rivalité historique entre les équipes d'Algérie et d'Egypte - qui avait débouché sur de violents affrontements la dernière fois que l'Algérie était venue jouer au Caire, en 2009.

Dès le coup de sifflet final, l'équipe a filé vers la tribune des supporters algériens
Dès le coup de sifflet final, l'équipe a filé vers la tribune des supporters algériens © AFP / Khaled DESOUKI

Vingt-neuf ans après son premier titre à la CAN, l'Algérie a savouré sa victoire vendredi soir : à Alger, les rues ont été prises d'assaut par les centaines de milliers de fans de l'équipe nationale, drapeaux vert blanc rouge sortis, et fumigènes faisant rougeoyer la nuit. 

Les célébrations de la victoire algérienne dans les rues d'Alger
Les célébrations de la victoire algérienne dans les rues d'Alger © AFP

Alors que le roi Mohammed VI du Maroc a adressé au président algérien par intérim, Abdelkader Bensalah, ses félicitations, joueurs et supporters algériens ont vu cette victoire d'une équipe renouvelée, de cette jeune génération du football algérien, comme un reflet de la mobilisation de la population algérienne contre ses dirigeants vieillissants. Plus tôt dans l'après-midi, manifestants qui défilent chaque vendredi pour un changement de régime, avaient d'ailleurs laissé leur place aux supporters dans les grandes avenues de la capitale algérienne.

A Alger aussi, les fumigènes ont teinté de rouge la soirée
A Alger aussi, les fumigènes ont teinté de rouge la soirée © AFP / FAROUK BATICHE / DPA / dpa Picture-Alliance

En France, la folie "fennecs" a aussi gagné plusieurs villes de France. A Marseille, la préfecture a compté 25 000 fans de l'équipe d'Algérie dans les rues au plus fort de la soirée. Le rassemblement a duré jusqu'à 1h30 environ, sans incident. 

Des supporters de l'Algérie au moment de la victoire, vendredi soir
Des supporters de l'Algérie au moment de la victoire, vendredi soir © AFP / CLEMENT MAHOUDEAU

Dans d'autres villes du pays, comme Metz, Strasbourg, Toulouse, Lille ou Nice, la même ambiance festive s'est emparée des rues après la victoire des "Fennecs". 

A Nice, les fumigènes ont envahi les rues de la ville
A Nice, les fumigènes ont envahi les rues de la ville © AFP / Valérie Hache

A Paris, où le match était retransmis sur écran géant à l'Institut du Monde Arabe, quelques tensions ont donné lieu à des tirs de gaz lacrymogènes autour d'une heure du matin, sur les Champs-Élysées où les supporters en liesse s'étaient rassemblés. Une fois les incidents passés, une partie des soutiens de l'équipe d'Algérie sont restés célébrer la victoire jusqu'à l'aube. 

Les supporters ont fêté la victoire de l'Algérie jusqu'au pied de l'Arc de Triomphe
Les supporters ont fêté la victoire de l'Algérie jusqu'au pied de l'Arc de Triomphe © AFP / Zakaria ABDELKAFI
Des feux d'artifice ont même été tirés par les supporters sur les Champs-Élysées
Des feux d'artifice ont même été tirés par les supporters sur les Champs-Élysées © AFP / Bertrand Guay

A Lyon, un bref accrochage a opposé une partie des supporters et les forces de l'ordre. Mais les assaillants ont été rapidement dispersés, selon des journalistes sur place, et la police a reculé pour laisser le reste du public descendu dans les rues de la presqu'île lyonnaise faire la fête au son des youyous, des pétards et des feux d'artifice. 

Des fêtards sont montés sur les feux de signalisation, à Lyon
Des fêtards sont montés sur les feux de signalisation, à Lyon © AFP / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

Selon le ministère de l'Intérieur 198 personnes ont été interpellées en France au cours de ces célébrations, dont 102 à Paris où 2 500 policiers étaient mobilisés. Et 177 interpellations ont débouché sur des gardes-à-vue. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.