Le dessinateur de BD Enki Bilal et Guillaume Salançon, le président fondateur de la fédération de chessboxing étaient les invités d’Antoine de Caunes et de Charline Roux dans l’émission Popopop.

Combat de chessboxing
Combat de chessboxing © Wolff / CBGM

L’occasion de découvrir cette nouvelle et étonnante discipline qui marie, sport de combat : la boxe et un jeu de stratégie : les échecs ! 

Le Chessboxing, un sport en 11 rounds

La partie commence par une partie d’échecs sur un ring : trois minutes « en blitz » (parties rapides). Et si la partie n’est pas finie - et elle l’est rarement - les adversaires se retrouvent pour un round de boxe de trois minutes. Suivi d’un round d’échec, puis d’un round de boxe jusqu’à ce qu’il y ait échec et mat ou K.O. Et cela dure maximum 11 rounds : 6 d’échecs et 5 de boxe.

Les combattants 

Les chessboxeurs sont torse nus avec un casque de protection pour la boxe, et ils portent un casque anti-bruits pour être isolé pendant les parties d’échec… 

Ils sont 3500 licenciés aujourd’hui dans le monde. Et les prochains championnats du monde auront lieu en Turquie en décembre 2019.

Détail d'une planche de "Froid équateur", troisième volet de la trilogie Nikopol d'Enki Bilal paru en 1992
Détail d'une planche de "Froid équateur", troisième volet de la trilogie Nikopol d'Enki Bilal paru en 1992 / Casterman

Le Chessboxing vient d’une BD 

Ce sport est né d’une BD d’Enki Bilal : Froid Equateur, le troisième volet de la trilogie Nikopol (La Foire aux Immortels et La femme piège) paru en 1992 chez Casterman. 

Enki Bilal : « Je voulais faire une critique d’une société obsédée par la performance. On était à l’époque au début des nouvelles technologies. Emporté dans mon délire, je cherchais une sorte de performance sportive… 

J’ai souvent utilisé le sport comme une vitrine des idéologies comme le hockey sur glace, ou le foot. Là, je suis parti en quête de ce qui pouvait être l’excellence même d’une performance sportive. 

J’ai pensé intelligence puis, les échecs, puis la boxe. Enfin, j’ai visualisé un ring, un damier et c’est venu comme ça. 

10 ans plus tard, l’artiste néerlandais Iepe Rubingh me contacte. Il m’explique qu’il organise son premier combat de chessboxing et qu’il a créé une Fédération internationale, la World Chess Boxing Organisation (WCBO). J’ai trouvé ça très touchant. Et aujourd’hui, je suis maintenant le premier à vouloir que le chessboxing devienne sport olympique. »

Une performance artistique ? 

C’est en tous les cas plus qu’un sport. Il y a la volonté parmi les organisateurs de la discipline de décloisonner les milieux .

Guillaume Salançon : « Le chessboxing allie capacité physique et concentration. C’est d’ailleurs toute la difficulté : revenir aux échecs après trois minutes de boxe, d’effort intensif ! 

Mais c’est surtout une discipline qui casse les stéréotypes : la brute et le geek. 

C’est intéressant de faire se croiser ces deux mondes qui n’auraient jamais dû se rencontrer. »

🎧  ECOUTER | Popopop sur le chessboxing

A venir : Un combat le samedi 9 novembre au Cabaret sauvage à Paris

Détail d'une planche de "Froid équateur", troisième volet de la trilogie Nikopol paru en 1992
Détail d'une planche de "Froid équateur", troisième volet de la trilogie Nikopol paru en 1992 / Casterman
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.