Le PSG a annoncé mercredi avoir recruté trois joueurs de jeu vidéo. En pleine expansion, le marché du eSport doit développer l’audience et diversifier les revenus du club parisien.

Les trois nouvelles recrues du PSG
Les trois nouvelles recrues du PSG © Radio France / Hélène Chevallier

Après le football, le handball et, dans une moindre mesure, le futsal, le PSG est devenu un peu plus omnisport ce jeudi après-midi. À l’occasion d’une conférence de presse donnée au Parc des Princes, le club a officiellement lancé sa franchise PSG eSport. Plutôt novice dans le secteur, il a pour cela noué un partenariat avec Webedia, une société qui gère déjà des compétitions de jeu vidéo et les carrières de certains joueurs professionnels. Concrètement, des joueurs portant les couleurs du club vont participer à des compétitions partout dans le monde. Pour le moment, l'équipe est modeste, seulement trois joueurs professionnels ont été recrutés dont deux pour le jeu de football FIFA. Il s'agit du jeune Français Lucas "DaXe" Cuillerier (16 ans) et du double champion du monde danois August "Agge" Rosenmeier. La troisième recrue, l'ancien joueur de League of Legends, Bora "Yellowstar" Kim, ne jouera pas mais sera chargé de recruter et d'encadrer l'équipe du jeu de stratégie.

Une coupe du monde eSport

Les deux joueurs de FIFA étrenneront leurs maillots fraîchement floqués lors de la Paris Games Week la semaine prochaine. C'est là qu'à lieu l’ESWC, la coupe du monde des jeux vidéo. Plus de 500 joueurs représentant 50 pays y participent chaque année. Ils s’affrontent sur des jeux comme Counter-Strike, League of Legend, FIFA, ou encore Just Dance ! Et le montant total des dotations dépasse généralement les 100.000€. Autre objectif du PSG : participer aux Challengers Series de League of Legends, l’équivalent de la deuxième division européenne de ce jeu de bataille en arène. Le PSG arrive dans le secteur avec ambition puisque selon nos informations, l'équipe de League of Legends aura l'un des quatre plus gros budgets en Europe.

Un marché en pleine expansion

L’e-sport présente plein d’avantage pour un club comme le PSG qui cherche toujours plus à imposer sa marque mondiale. En créant une équipe League of Legends, un jeu très apprécié et suivi en Chine ou en Corée du Sud, c'est clairement le marché asiatique que cible le club. Région où il a encore bien du mal à faire parler de lui.

Rien qu’en France, selon un rapport gouvernemental, il y aurait 850.000 joueurs de jeux vidéo compétitifs et environ 4,5 millions de spectateurs. Au niveau mondial, il existe 32 millions de joueurs et 205 millions de spectateurs. L’enjeu économique est « sérieux » selon le secrétariat d’Etat au numérique. Le PSG l’a compris. La taille du marché mondial de l’eSport serait de l’ordre de 600 millions d’euros, avec des taux de croissance annuels de l’ordre de 30%.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.