Les trois premiers de chaque groupe sont qualifiés pour le tour principal. Ils conservent leurs points (sauf ceux acquis contre le dernier) avant d'être répartis dans deux nouvelles poules : les équipes issues des groupes A et B sont reversées dans la poule 1, celles des groupes C et D dans la poule 2. Les deux vainqueurs de chaque poule iront à Herning pour les demi-finales, le 24 janvier, avant la finale le 26 janvier.

Les 16 nations participantes

Groupe A (Herning) : 1er Danemark (6 points), 2e Macédoine (4 points), 3e Autriche (2 points), 4e République tchèque (1 point, éliminée)

Groupe B (Aalborg) : 1er Espagne (6 points), 2e Islande (3 points), Hongrie (2 points), Norvège (1 point, éliminée).

Groupe C (Herning) : 1er France (6 points), 2e Pologne (2 points), 3e Russie (2 points), 4e Serbie (2 points, éliminée).

Groupe D (Copenhague) : 1er Croatie (6 points), 2e Suède (4 points), 3e Biélorussie (2 points), 4e Montenegro (0 point, éliminée).

Danemark, Espagne et Croatie, favoris de Nikola Karabatic, demi-centre de l'équipe de France.

. Parm les 15 joueurs présents sur la feuille de match contre la Russie, six joueurs disputeront leur première compétition internationale avec l'équipe de France : Igor Anic, Cyril Dumoulin, Vincent Gérard, Mathieu Grébille, Luka Karabatic et Kévynn Nyokas. > Cette équipe a du talent mais moins de maitrise et d'expérience - Claude Onesta, sélectionneur de l'équipe de France. **"On est capable de battre n'importe quelle équipe" : Michaël Guigou, ailier de l'équipe de France.**
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.