L'annonce a fait sensation chez les amateurs de sports : à 54 ans, Mike Tyson va remettre les gants pour un match d'exhibition. Ce sera surtout le premier événement d'une nouvelle ligue, dédiée aux légendes du sport aujourd'hui à la retraite, ligue crée par "Iron" Mike. On n'est jamais mieux servi que par soi-même.

En annonçant son retour sur le ring, Mike Tyson; 54 ans, signe surtout son entrée dans le monde du business sportif avec la création d'une ligue consacrée aux anciens sportifs de haut niveau.
En annonçant son retour sur le ring, Mike Tyson; 54 ans, signe surtout son entrée dans le monde du business sportif avec la création d'une ligue consacrée aux anciens sportifs de haut niveau. © Getty / Donat Sorokin

Mike Tyson va remettre les gants. L'annonce, ce jeudi soir, a secoué le monde de la boxe et du sport en général. Si le boxeur Tyson peut revenir, c'est parce que l'hommes d'affaires Tyson l'organise. 

Ce combat sera monté dans le cadre d'une structure, appelée "Legends Only League", créé par l'ancien caïd des rings. Cette ligue permettra d'organiser des rencontres entre anciens sportifs de haut niveau, aujourd'hui à la retraite, qui ont des fourmis dans les jambes (ou les impôts à payer, plus prosaïquement).

Dans cette vidéo, l'ancien champion du monde poids lourds lance un appel à le rejoindre aux autres sportifs, afin de vivre "un moment de gloire pour la second fois". 

Il n'y aura pas que des combats de boxe dans sa ligue

Cette ligue des anciennes gloires s'ouvre à d'autres sports que la boxe anglaise. Sur la chaîne ESPN, il a laissé entendre que des rencontres en 1 contre 1 de basket avec d'ex-stars de la NBA (ligue de basket américain) telles Dennis Rodman (personnalité aussi sulfureuse que Tyson), Allen Iverson (mauvais garçon de la NBA au talent qui laisse encore rêveur, dix ans après son dernier match).

Des rencontres de tennis sont envisageables, croit savoir Yahoo Sports. L'intérêt que porte Mike Tyson à ce sport est de notoriété publique. Pas une année sans sa présence remarquée dans les gradins de l'US Open. La dernière fois qu'il a parcouru les allées de Roland-Garros, c'était en 2018. 

En s'attaquant à cette discipline, "Iron" Mike risque de piétiner les plate bandes du "tournoi des Légendes", qui se joue entre d'anciennes gloires du tennis. Les rencontres se disputent la deuxième semaine du tournoi du Grand Chelem parisien, devant un public toujours nombreux et friand de ces moments de nostalgie sportive.

Tous les athlètes vivent pour leur rêve d'excellence", écrit Mike Tyson dans un communiqué. “C'est quelque chose en chacun de nous et qui ne disparaît pas. Legends Only League va accompagner leurs athlètes, en leur donnant les meilleures opportunités de compétitions". 

Penser la compétition pour de vieux champions

L'atout de cette ligue est de se créer autour d'un nom, de l'expérience d'un champion, de sa connaissance du sport de haut-niveau. D'entrée de jeu, il a précisé que les conditions de sécurité seraient sa priorité. Les organismes de champions à la retraite doivent être ménagés. À 54 ans, il donnera lui-même l'exemple lors de son combat d'exhibition, le 12 septembre à Los Angeles. Les deux combattants porteront des casques. 

De la même manière, il affiche ses intentions en proposant des rencontres avec un intérêt sportif. Son adversaire Roy Jones, 51 ans, est bien plus qu'un faire-valoir. C'est un immense champion, quatre fois champion du monde dans quatre catégories de poids différentes. 

Mike Tyson revient-il pour l'amour de la boxe ou celui des affaires ? Le verdict du 12 septembre le dira, même s'il aime montrer ces derniers temps à quel point il s'entraîne dur. 

Le plus jeune champion du monde chez les poids lourds voudra montrer qu'il n'en perd pas son sens des affaires. En 2018, quand le cannabis a été légalisé en Californie, il a investi dans une gigantesque ferme. Sa production de ses 16 hectares de terres lui rapporterait 500 000 dollars par mois, selon la presse américaine. Il dit en fumer lui-même un pourcentage non négligeable, pour 40 000 $ mensuels.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.