Retrouvez les résultats de la compétition jour par jour et les réactions des nageurs et nageuses des championnats du monde de Barcelone.

Jour 8 : dimanche 4 août

Lacourt et Stravius régalent...

lacourt en or sur 50m dos, stravius en argent
lacourt en or sur 50m dos, stravius en argent © reuters

Le Français Camille Lacour t a été sacré champion du monde du 50 mètres dos à Barcelone, l'argent revenant à son compatriote Jérémy Stravius . Le nouveau champion du monde, deuxième à Shanghai en 2011, a nagé en 24"42, ses deux dauphins en 24"54.

Voilà, on a fait un et deux, comme c'était prévu!! on se retrouve tous les deux sur le podium. Ça fait du bien après les quelques moisqui viennent de passer.

Les deux hommes s'étaient en effet présentés comme favoris au lendemain des demi-finales, lors desquelles ils avaient réalisé les deux meilleurs temps des huit qualifiés et, au passage, les deux meilleures performances de l'année. Camille Lacourt avait manqué ses Jeux olympiques 2012 , conclus par une quatrième place sur 100m dos, avant de s'accorder plusieurs mois sabbatiques qui auraient pu sonner le glas de ses ambitions à Barcelone.

Revivre la finale du 50m dos avec les commentaires de Franck Ballanger

... Et le relais s'invite à la fête !

la france championne du monde du 4x100m quatre nages
la france championne du monde du 4x100m quatre nages © reuters

L'équipe de France de natation a terminé ses Mondiaux de Barcelone en beauté avec une médaille d'or pour le relais 4x100 mètres quatre nages , le premier de l'histoire sur cette distance pour les Bleus. Avec un temps de 3 minutes 31"51, Camille Lacourt, Giacomo Perez Dortona, Jérémy Stravius et Fabien Gilot ont, dans cet ordre, pris la deuxième place de la course en profitant de la disqualification des Américains pour un relais trop anticipé.

Camille Lacourt, qui a lancé le relais avec deux premières longueurs en dos, a ainsi décroché deux titres au cours de la soirée. Il était devenu champion du monde du 50m dos 90 minutes auparavant. Jérémy Straviu s, qui a nagé le papillon durant le relais, venait quant à lui de s'offrir une médaille d'argent, également sur 50m dos.

Déjà quand on a vu qu'on était deuxième, on a explosé de joie. (...) On a tous fait un très grand relais. C'est un grand bonheur.

Jour 7 : samedi 3 août

Manaudou tombe de haut

manaudou et bousquet en demies du 50 mètres nage libre
manaudou et bousquet en demies du 50 mètres nage libre © reuters

Le Français Florent Manaudou , favori du 50m a terminé à une décevante cinquième place, loin derrière le Brésilien Cesar Cielo qui remporte son troisième titre consécutif de champion du Monde en signant la meilleure performance mondiale de l'année (21"32).

Auteur d'un mauvais départ, le champion olympique français Florent Manaudou a réalisé un chrono de 21"64 et son partenaire d'entraînement et compatriote Frédérick Bousquet a terminé huitième et dernier en 21"93.

__

Revivre la finale du 50m nage libre avec les commentaires de Franck Ballanger

Pour Florent Manaudou , tout s'est joué au départ.

Je ne prends pas le départ que je prends d'habitude. Pourtant je suis bien avant la course, je ne suis pas trop crispé et je vois que je ne prends pas assez au départ et que ça revient à côté de moi. A partir de là, ce n'est plus la même course. On revient mieux d'un échec que d'une victoire

Frédérick Bousquet a quant à lui expliqué avoir manqué de gaz dans cette course.

Il n'y avait plus grand-chose comme énergie, j'ai essayé de rester le plus 'relax' possible, de rester concentré, même si ce soir il manquait quelque chose. Mais je suis très heureux d'avoir participé à cette finale.

Mélanie Hénique ne regrette rien

La française a pris la sixième place de la finale du 50m papillon. Mélanie Hénique n'était pas favorite de la course. Elle avait obtenu sa qualification après une folle journée marquée par un tour de barrage dans les séries, avant de signer le quatrième temps des demi-finales. Le titre de championne du Monde revient à la Danoise Jeanette Ottesen.

Revivre la finale du 50m papillon avec les commentaires de Franck Bllanger

Jérémy Stravius et Camille Lacourt donnent le ton

camille lacourt en demi-finales du 50m dos à barcelone
camille lacourt en demi-finales du 50m dos à barcelone © reuters

Les Français Camille Lacourt et Jérémy Stravius ont impressionné en réalisant les premier et deuxième temps des demi-finales du 50m dos. Lacourt , médaillé d'argent sur la distance il y a deux ans à Shanghai, a réalisé la meilleure performance mondiale de l'année en nageant en 24"39 tandis que Stravius a nagé en 24"45.

J'affiche mes ambitions, qui sont très élevées, même si c'est un 50 où on n'a pas le droit à l'erreur. J'y vais pour gagner. Il y a une part de jeu car je n'ai rien à perdre.

Lacourt , meilleur temps des demi-finales.

J'ai les crocs, je ferai tout pour y arriver. J'ai encouragé les copains, je me suis entraîné tranquillement en attendant aujourd'hui. Il fallait être patient, même si c'est un peu long. Il n'y a pas de stress, mais de l'envie.

Jour 6 : vendredi 2 août

A s'en mordre les doigts

stravius et le relais du 4x200m échouent au pied du podium
stravius et le relais du 4x200m échouent au pied du podium © Reuters

Longtemps troisième, le relais français du 4x200m s'est fait coiffer par la Chine dans les derniers mètres de la finale. Les français, médaillés d'argent aux JO de Londres, ont terminé quatrième de cette course remportée par les Américains.

Grégory Mallet , l'un des relayeurs français dit n'avoir aucun regret, étant donné les conditions dans lesquelles ils ont nagé et le niveau de leurs adversaires.

Cela reste un chrono qui nous fait faire une deuxième place à Shanghai (en 2011, NDLR). Malheureusement ce soir il y avait des nations plus fortes que nous. On n'a pas démérité ce soir, chacun a donné le meilleur de lui-même.

Le leader naturel de cette équipe, Yannick Agnel , a lui aussi minimisé la portée de cette contre-performance.

Je pense qu'il n'y a absolument pas de regrets à avoir. On a fait tous de notre mieux. On savait que cela allait être une finale extrêmement relevée. On a fait un super boulot. Cette quatrième place va nous servir pour la prochaine fois, pour l'expérience.

La finale du 4x200m avec nos envoyés spéciaux Franck Ballanger et Xavier Monferran

Manaudou et Bousquet en finale du 50m

manaudou et bousquet en demies du 50 mètres nage libre
manaudou et bousquet en demies du 50 mètres nage libre © reuters

Les Français Florent Manaudou et Frédérick Bousquet se sont qualifiés ce soir pour la finale du 50 mètres nage libre des championnats du monde. Manaudou, champion olympique il y a un an à Londres sur cette distance, a remporté sa demi-finale en réalisant la meilleure performance mondiale de l'année (21"37).

L'objectif était qu'on se qualifie tous les deux, on a fait toute l'année ensemble, presque toutes les courses ensemble, et encore une fois demain

Bousquet , qui nageait en même temps que lui, a signé le cinquième temps de ces demi-finales avec une marque à 21"62.

Je ne serai pas étonné de le voir (Florent Manaudou) nager encore plus vite demain. Et pour les deuxième ou troisième places, c'est plus ouvert. Je vais aller brûler un cierge.

Le champion du monde du 100m nage libre, l'Australien James Magnussen, s'est classé neuvième et a donc été éliminé.

Portrait croisé de Florent Manaudou et Frédérick Bousquet par Franck Ballanger

Mais aussi...

Journée à rebondissements pour la Française Mélanie Henique. Elle s'est qualifiée pour la finale du 50m papillon en signant le 4e temps des demi-finales. Pourtant,elle est passée tout près de l'élimination le matin en séries. Elle a gagné sa place pour les demi-finales après un barrage face à l'allemande Alexandra Wenk. Les deux nageuses n'avaient obtenu que le 16e temps.

Retour sur cette folle journée avec notre envoyé spécial Xavier Monferran

Jour 5 : jeudi 1er août

Les filles du 4x200m comme à Londres !

Camille Muffat, Coralie Balmy en bronze avec le relais 4x200m
Camille Muffat, Coralie Balmy en bronze avec le relais 4x200m © Reuters/Tim Wimborne

Les relayeuses françaises du 4x200 mètres nage libre ont décroché ce soir la médaille de bronze. Déjà sur la troisième marche du podium aux Jeux olympiques de Londres l'an dernier, le relais français composé deCamille Muffat, Charlotte Bonnet, Mylène Lazare et de Coralie Balmy a terminé derrière les sélections américaine et australienne. Il s'agit de la sixième médaille décrochée par la France aux Mondiaux de Barcelone.

Le matin, la française Camille Muffat avait déclaré forfait pour les demi-finales du 100 mètres nage libre des championnats du monde de natation pour se concentrer sur cette finale du relais. Muffat, déjà médaillée de bronze sur 200 mètres en individuel hier, s'était qualifiée sur 100 mètres avec le 13e temps des séries.

Revivez la médaille de bronze dans les conditions du direct avec nos envoyés spéciaux Franck Ballanger et Xavier Monferran

Mylène Lazare, l'une des quatre nageuses bronzées :

Me retrouver là c’est vraiment magique!

__

Coralie Balmy a été la dernière relayeuse du quatuor français

Fabien Gilot n'a rien pu faire face aux rois du sprint

Le français a pris la septième et avant dernière place de la finale du 100m nage libre. L'Australien James Magnussen a conservé son titre de champion du monde. Le nageur âgé de 22 ans a réalisé un chrono de 47"71 pour devancer les Américains James Feigen (47"82), deuxième, et Nathan Adrian (47"84), champion olympique en titre.

C'est une nouvelle déception pour Fabien Gilot qui court toujours après un podium mondial en individuel.

Retour sur la course de Fabien Gilot avec notre envoyé spécial Franck Ballanger

Jour 4 : mercredi 31 juillet

Muffat se console avec le bronze

encore du bronze pour muffat sur 200m nage libre, l’or pour franklin
encore du bronze pour muffat sur 200m nage libre, l’or pour franklin © reuters

Camille Muffat ne repartira pas bredouille des Mondiaux de Barcelone. Après la désillusion du 400 mètres dimanche, la française a pris la troisième place du 200 mètres nage libre cet après-midi derrière l'américaine Missy Franklin et l'italienne Federica Pellegrini, la championne du Monde en titre.

Il y a deux ans, aux Mondiaux de Shanghai, Camille Muffat avait déjà décroché le bronze sur cette distance.

L'analyse de la course de Camille Muffat avec notre envoyé spécial à Barcelone Franck Ballanger

Ca reste une médaille dans un palmarès. C’est toujours ça mais…. La compétition n’est pas fini!

Mais aussi....

stravius en bronze dans le 100m dos des mondiaux de barcelone
stravius en bronze dans le 100m dos des mondiaux de barcelone © reuters

Un centième qui fait toute la différence! Le français Jérémy Stravius , double médaillé depuis le début des championnats du monde de natation de Barcelone, a été éliminé ce matin dès les séries du 200m quatre nages. Titré sur le relais 4x100m et médaillé de bronze sur 100m dos hier, le nageur d'Amiens a réalisé le 17e temps des séries (2'00"00) et manqué la qualification pour les demi-finales pourun centième de seconde.

Le Français Fabien Gilot s'est lui qualifié pour la finale du 100 mètres nage libre en réalisant le sixième temps des demi-finales (48"21). Titré dimanche sur 4x100 m avec le relais le plus rapide des finalistes, Fabien Gilot a pris la deuxième place de sa course derrière le champion olympique américain Nathan Adrian (47"95). Demain soir, il devra également se frotter dans le Palau Sant Jordi à l'Australien James Magnussen, champion du monde en titre, au Russe Vladimir Morozov et à l'Américain James Feigen, tous candidats au titre.

Demain ça va se jouer dans un mouchoir de poche

Fabien Gilot avait fini cinquième des Mondiaux de Shanghai il y a deux ans.

En revanche, le Français William Meynard , médaillé de bronze en 2011, ne sera pas de la partie puisqu'il a été éliminé dès les séries, dans la matinée.

Jour 3 : mardi 30 juillet

Agnel en or !

agnel champion du monde du 200m nage libre
agnel champion du monde du 200m nage libre © reuters

Le Français Yannick Agnel est devenu champion du monde du 200 m nage libre mardi à Barcelone, un an après avoir été sacré champion olympique sur la même distance à Londres.

Le Français a devancé l'Américain Conor Dwyer et le Russe Danila Izotov. Le nageur de 21 ans, déjà couronné dimanche avec le relais du 4x100 m nage libre, a fait la course en tête dès la première longueur et fini en 1'44"20, plus d'une seconde de mieux que son dauphin (1'45"32).

Pour tout vous dire, je ne m'y attendais pas. Je me suis dit fais ce que tu sais faire simplement, essaie de réitérer ce que tu as pu nager à Londres et puis on verra bien.

Cette deuxième médaille à Barcelone éclipse quelque peu la polémique qui a éclaté au début des Mondiaux sur les conditions de sa rupture avec son ancien entraîneur, Fabrice Pellerin, et de son déménagement à Baltimore, aux Etats-Unis. Outre ce psychodrame, ses championnats avaient commencé sur un petit rythme, à l'image de son relais plutôt lent lors de la finale du 4x100 nage libre.

Et en demi-finale du 200 m nage libre, Yannick Agnel, qui a longtemps hésité avant de participer aux épreuves individuelles des Mondiaux de Barcelone, n'avait réalisé que le cinquième temps avec un temps peu encourageant de 1'47"01.

Mais aussi...

La déception de Jérémy Stravius sur le 100 mètres dos, troisème de la course derrière les Américains Matt Grevers, déjà champion olympique de la discipline et David Plummer. Stravius avait été sacré co-champion du 100 m dos aux Mondiaux 2011 à Shanghai, en finissant ex aequo avec son compatriote Camille Lacourt. Ce dernier a pris la 5e place.

Cette médaille de bronze, la deuxième pour la France après celle glanée lundi par Frédérick Bousquet sur 50 m papillon, peut donner quelques regrets à Stravius, qui était arrivé à Barcelone avec le meilleur chrono mondial.

Jour 2 : lundi 29 juillet

Bousquet bronzé !

frédérick bousquet décroche le bronze sur 50m papillon
frédérick bousquet décroche le bronze sur 50m papillon © reuters

Frédérick Bousquet a pris la troisième place de la finale du 50 mètres papillon à Barcelone, dix ans après avoir décroché sa première médaille mondiale, c'était à... Barcelone. A 32 ans, le vétéran de l'équipe de France retrouve le sourire après sa non-qualification aux derniers Jeux Olympiques à Londres. Le tenant du titre, le brésilien Cesar Cielo conserve sa couronne devant l'américain Eugene Godsoe. L'or s'est joué à plus de 23 secondes, dans une course moins rapide que les demi-finales. De quoi laisser quelques regrets à Frédérick Bousquet.

Florent Manaudou, l'autre français en finale du 50 mètres papillon, a terminé huitième et dernier. Les deux nageurs tricolores auront encore une occasion de briller sur le 50 mètres nage libre.

Mais aussi...

Yannick Agnel assure et se qualifie pour la finale du 200 mètres. Il a réalisé le cinquième chrono des demi-finales en 1'47''01. Le plus rapide était russe : Danila Izotov (1'45''84). La finale est à suivre ce mardi. Qualification en poche également pour Jérémy Stravius et Camille Lacourt en finale du 100 mètres dos. Ils ont signé les troisième et cinquième temps des demi-finales.

Jour 1 : dimanche 28 juillet

Après l'Olympe, le relais français a conquis le Monde !

les français décrochent enfin l'or mondial en 4x100
les français décrochent enfin l'or mondial en 4x100 © reuters

Les relayeurs français, qui ne partaient pas favoris du 4x100 m nage libre des Mondiaux de Barcelone malgré le sacre olympique des derniers JO de Londres ont décroché dimanche un titre qui les avaient toujours fui jusque-là. Le quatuor lancé par Yannick Agnel est parti sur un petitrythme, au point de boucler les 100 premiers mètres à la quatrième place, avant de rattraper petit à petit son retard et de dépasser Américains et Russes dans la dernière ligne droite. Yannick Agnel, Florent Manaudou, Fabien Gilot et Jérémy Stravius - dans cet ordre - ont parcouru les 400 mètres en 3'11"18, quelques petits dixièmes devant la bande à Ryan Lochte (3'11"42) et le relais russe (3'11"44).

Jérémy Stravius :

On n'était pas favori mais on savait que chaque année les favoris ne gagnent pas forcément. Là, c'est vraiment le hold-up

Le nageur Fabien Gilot aux anges après ce titre

Les Français, pas les meilleurs du monde sur le plan individuel, semblaient condamnés à jouer les arbitres dans la bagarre entre les gros bras australiens, couronnés en 2011 à Shanghai, américains et russes. Ils avaient d'ailleurs pris la quatrième place des séries dans la matinée avec, il est vrai, une équipe de remplaçants, composée de Grégory Mallet, William Meynard, Amaury Leveaux, en plus de Fabien Gilot, le seul à conserver sa place en finale.

Le président de la fédération française Francis Luyce use des superlatifs après ce succès

Retour sur la course incroyable du relais français avec notre envoyé spécial à Barcelone Franck Ballanger

Camille Muffat se loupe

La française, championne olympique en titre, n'a pris que la septième place de la finale du 400 m nage libre. La niçoise termine très loin de l'américaine Katie Ledecky qui décroche l'or. L'espagnole Mélanie Costa Schmid monte sur la deuxième marche du podium.

C'était une course merdique!

Les raisons d'un échec... Les explications de notre envoyé spécial à Barcelone Xavier Monferran

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.