On le compare souvent à Michael Jordan, soit la plus grande légende du monde du basket jusqu'à aujourd'hui. Kobe Bryant aura signé l'une des carrières les plus fulgurantes de l'histoire de la NBA et restera à jamais le plus grand arrière de l'équipe des Los Angeles Lakers. Rétrospective.

Kobe Bryant lors d’un match contre les Timberwolves, au Staples Center de Los Angeles, décembre 2009
Kobe Bryant lors d’un match contre les Timberwolves, au Staples Center de Los Angeles, décembre 2009 © Getty / Luis Sinco / Contributeur

La légende Kobe Bryant

Il sera intronisé au Hall of Fame à la mi-mai 2021, le panthéon du basket international. Une ultime consécration qui fait suite à sa mort brutale, le 26 janvier 2020, dans un accident d'hélicoptère où sa fille et sept autres personnes perdirent également la vie. Sa mort a endeuillé l'univers du basket-ball, frappant de stupeur le monde entier tant il incarnait une véritable égérie internationale. Quatre ans plus tôt, il prenait sa retraite. 

Ce travailleur acharné et perfectionniste est né à Philadelphie en 1978, et c'est essentiellement grâce à son père, qui jouait dans des équipes italiennes, qu'il a cultivé cette passion pour le basket-ball, fan inconditionnel de Magic Johnson et de Michael Jordan. Il n'a que 17 ans lorsqu'il est sélectionné, pour la première fois, en NBA, par l'équipe des Hornets de Charlotte. Mais très vite, Bryant séduit rapidement Jerry West, le manager des Lakers, qui s'entend avec les Hornets pour son transfert. 

Le début de sa carrière de basketteur est marqué par son irrésistible duo avec le pivot-monstre de 2,16 m et de 150 kilos, Shaquille O'Neal. C'est dans les années 2000, que le célèbre arrière prend véritablement le relais de Michael Jordan, au sommet du basket mondial et cumule les records : il est sélectionné 17 fois au All Star Games (match annuel de basket opposant les meilleurs joueurs des Conférences Est et Ouest de la NBA), il remporte deux fois le titre de MVP (meilleur joueur) des finales de NBA, il est deux fois champion olympique, et cinq fois champion de NBA.  

Jacques Monclar, ancien joueur, entraîneur de Basket et journaliste à Bein Sport, Maxime Malet et Yann Ohnona, journalistes à L’équipe, étaient invités dans l'émission L'oeil du tigre, pour une rétrospective de la vie du défunt. L'occasion de revenir sur les moments les plus inoubliables de sa carrière. 

On parle, avec Michael Jordan, du meilleur joueur de l'histoire du basket

- Jacques Monclar

Juin 2000-2001-2002 - Triple champion, à la suite

À cette époque c'est encore le Kobe Bryant qui porte le maillot numéro 8, l'époque où le basketteur est réputé, sinon critiqué pour adopter une attitude très individuelle, introvertie, personnelle qui ne manque pas de susciter des confrontations avec sa propre équipe, notamment le pivot Shaquille O'Neal, quand bien même ils se complètent parfaitement sur le plan sportif. Mais c'est encore contre le reste du monde qu'il illustre ses talents chez les Lakers. Son art du mimétisme lui permet de capter presque automatiquement les moindres techniques de jeu de ses confrères, notamment celles de Michael Jordan.

Pour sa première finale de championnat, Kobe fait face au célèbre duo Reggie Miller/Jalen Rose des Pacers de l'Indiana. Il n'a que 21 ans et s'avère déjà déterminant, grâce à des lancers francs décisifs qui permettent aux Lakers d'emporter la victoire et de soulever à nouveau le trophée, ce qui n'était pas arrivé depuis 1988.

15 juin 2001, c'est le doublé, au cours duquel il s'écrie "Back to back to back* !". Plus offensif et bien plus endurant que l'année précédente, face aux Sixers d’Allen Iverson. C'est sans doute la première fois que l'entraineur de l'équipe, Phil Jackson, vante plus nettement les qualités de l'arrière. 

Le 12 juin 2002, c'est le trois à la suite ! Contre les Nets de Brooklyn portés par Jason Kidd et Kenyon Martin. À 23 ans, Bryant permet aux Lakers d'infliger une cinglante défaite à leurs adversaires dominés en quatre petits matchs, dont trois remportés à la suite. Le numéro 8 élève encore un peu plus son niveau de jeu. On se souvient de son panier décisif à 20 secondes de la fin expédiant les Nets. Il devient le plus jeune basketteur de l’histoire de la NBA à remporter trois bagues (trois trophées du championnat de NBA). Et c'est loin d'être fini !  

Tu peux retirer ce maillot de (Michael) Jordan maintenant, et mettre le tien !

- Shaquille O'Neal à Kobe Bryant 

* Expression employée pour signifier le fait de jouer deux matches d’affilée en deux soirs.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

2006 - Le passage du numéro 8 au numéro 24 

En 2003, Kobe et les Lakers sont battus par les Spurs en demi-finale de conférence. Un échec qui suscite en lui une profonde déception, mais qui s'avère essentiel tant il a conduit l'arrière à trouver davantage de ressources pour progresser encore et encore. Les Lakers essuient une défaite en finale contre les Pistons de Détroit en 2004, signant le départ de Shaquille O’Neal et de Phil Jackson. Kobe se retrouve seul leader et entame la deuxième partie de carrière de basketteur

Désormais, il cultive un plus grand sens du partage collectif. Le changement de numéro, passant du 8 au 24, illustre très bien l'entrée dans la deuxième phase de sa carrière, à l'image de ce célèbre buzzer beater, devenu légendaire, face aux Suns de Phœnix, durant les premiers tours de Playoff (phases finales du championnat de NBA) en avril 2006. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

14 juin 2009 - Le quadruplé contre les Magic d’Orlando

Il a alors 30 ans et se retrouve aux côtés de Paul Gazol, cette fois, et de Derek Fischer face, à Dwight Howard et le français Mickaël Piétrus. Kobe Bryant est prodigieux et toujours aussi motivé, persuadé qu'il peut remporter un titre sans l'aide de son ancien confrère, Shaquille O’Neal. Et pour preuve, les Lakers battent les Magic. Kobe Bryant remporte d'ailleurs son premier titre de MVP des NBA finals à l'issue du match décisif de la série. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Mars 2010 - Confrontation avec Matt Barnes d'Orlando

Pendant ce match, Kobe n'avait pas bougé d'un pouce sur une feinte, proche de son visage, portée par Barnes durant une remise de jeu. Un sang-froid historique qui permet de bien comprendre l'esprit de l'arrière des Lakers, ne se laissant jamais surprendre ou distraire. 

Une façon de montrer au monde sa "Mambas mentality", soit cette capacité à se dépasser pour un seul objectif : la gagne ! 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

17 juin 2010 - Une cinquième et dernière "bague" !

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Contre les Celtics de Boston cette fois. C'est la deuxième d’affilée et l'ultime revanche face à ceux-là même qui avaient défaits les Lakers en 2008. En 2010, la saveur de ce trophée est toute autre face à une équipe couronnée 17 fois dans l’histoire de la NBA. D'autant que les Celtics de Doc Rivers avaient infligé une défaite de 39 points de différence (131-92) aux Lakers, une des défaites les plus lourdes à porter dans l'histoire des NBA finals. 

On efface tout et on recommence, c'était bien l'objectif de Kobe et la raison de cette si grande joie une fois la victoire (serrée) acquise deux ans plus tard en 2010. En plus de Paul Gasol, Kobe a pu compter sur Andrew Bynum et Ron Artest. Un affrontement décisif qui s'était tenu au Staples Center de Los Angeles, imaginez la température ! 

J’en ai une de plus que Shaq ! 

- Kobe Bryant, 2010

12 avril 2013 - Rupture du tendon d’Achille 

Kobe Bryant se blesse pendant la saison régulière, à quatre minutes de la fin d'un match opposant les Lakers aux Golden State de San Francisco. Il se rompt le tendon d'Achille gauche pendant une action, sans effectuer de tir en extension. On ne se doute alors de rien, c'est une douleur passagère, il va s'en remettre. D'autant qu'il obtient deux lancers francs à tirer, qu'il convertit aisément. 

Yann Ohnona se rappelle qu'à ce moment-là "on le voit tâter son tendon avec sa main, il essaie de rattacher son tendon. En général, les sportifs se tordent de douleur, lui non, il s'est relevé et est allé shooter ses lancers francs, au point que les gens ne pensaient pas qu'il s'était blessé". 

Encore une fois son impassibilité et son sang-froid sont tels que jamais on ne serait douté qu'il serait blessé et absent pendant quelques mois. Une force d'esprit exceptionnelle qu'une rupture de tendon d'Achille n'aurait jamais pu altérer.  

13 avril 2016 - 60 points au compteur, pour un dernier baroud d'honneur 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour sa dernière, face aux Jazz de l'Utah, l'arrière finit sur une victoire plus que symbolique, signant ainsi son "Mamba out !". Kobe Bryant met un terme à sa carrière en beauté. Le seul enjeu valable ce jour-là, c'est bien la dernière de Kobe. Un départ qui s'avère digne de la légende qu'il a édifiée. 

Après une première mi-temps, une espèce de magie s'installe : Kobe rentre quasiment tous ses tirs, enflammant comme jamais la salle. Contre toute attente, c'est une double victoire qui revient ce jour-là aux Lakers. Kobe score 60 points pour son dernier match. 

4 mars 2018 - Un Oscar

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Kobe a également remporté un Oscar en 2018, celui du meilleur court-métrage d'animation, _Dear Basketball, co-_réalisé par Glen Keane, et par lequel il avait adapté cinématographiquement un poème, une lettre d'amour qu'il avait adressée au basket-ball. Chapeau Kobe. 

Aller plus loin

🎧  RÉÉCOUTER - L'œil du tigre : Kobe Bryant, le basket en majesté

📖  LIRE - Yann Ohnona (co-écrit avec Thomas Barjoan) : La Légende Kobe Bryant (éditions Solar).

Thèmes associés