Le jeune prodige du football français était de retour dans sa ville, à Bondy, mercredi 17 octobre. En parallèle, France Inter s'est intéressé à Premiers de Cordée, l'association à qui Kylian M'Bappé a versé l'intégralité de sa prime de la Coupe du Monde.

Thierry Omeyer, gardien du PSG-handball, et parrain de Premiers de Cordée
Thierry Omeyer, gardien du PSG-handball, et parrain de Premiers de Cordée © Radio France / Fanny Lechevestrier

Chose promise, chose due : Kylian M'Bappé a bien reversé l'intégralité de sa prime du Mondial de football (environ 300 000 euros) à l'association qu'il parraine, Premiers de Cordée. Dans le cadre de la "semaine du sport à l'hôpital", nous sommes allés à la rencontre de cette association qui vient en aide aux enfants malades.

Thierry Omeyer, autre parrain notoire de l'association

Direction la cour intérieure de la Pitié-Salpêtrière, transformée le temps d'un après-midi en terrain de handball. Pas de Kylian ici, mais une autre étoile du sport tricolore : Thierry Omeyer, le gardien du PSG Handball, entouré d'une douzaine d'enfants. 

Même si le sport n'a pas vocation à guérir, il peut faire avancer des enfants qui se disent "Je ne peux pas faire ça". Ils se rendent compte que finalement, ils y arrivent. 

Et la première chose de gagnée, ce sont ces rires, ces sourires, d'ordinaire rares à l'hôpital. "J'adore !" lâche un petit garçon. "On a super bien joué, on a pris du plaisir", confirme un de ses camarades. Ces activités, c'est aussi un moyen pour ces jeunes de se sentir, le temps de quelques heures, un peu comme tout le monde. "Parce qu'à l'hôpital, on reste un peu enfermés." "Pour une fois, on n'est pas toujours en train de se disputer..." "On s'évade un peu de notre quotidien", expliquent-ils.

"Ils réapprennent à vivre en collectif"

Le sport à l'hôpital, c'est aussi un moyen de reprendre confiance en soi et en son corps, avec des activités adaptées aux différentes pathologies des enfants. "Ils prennent tous un peu plus confiance, lorsqu'ils voient qu'ils réussissent à tirer, et qu'ils sont valorisés par des super-stars", explique Bertille, éducatrice à l'AP-HP. "Ils réapprennent à vivre en collectif, se redynamisent, et vont vers l'extérieur", complète sa collègue Cléia.

Aujourd'hui, Premiers de Cordée propose du sport gratuitement à 4 000 enfants malades par an. De plus en plus sollicitée par les hôpitaux, elle espère en aider 10 000 partout en France d'ici 2024.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.