L'ancien champion cycliste français Raymond Poulidor, 83 ans, est mort ce mercredi. Il était apparu "très fatigué" depuis son passage sur le dernier Tour de France cet été. Retour en images sur la carrière de celui qui restera dans la légende comme "l'éternel second" sur la ligne d'arrivée du Tour de France.

Raymond Poulidor, à l'arrivée de la 20e étape du Tour de France le 16 juillet 1976
Raymond Poulidor, à l'arrivée de la 20e étape du Tour de France le 16 juillet 1976 © AFP / AFP

La mort de l'ancien champion cycliste a été annoncée par Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France. Raymond Poulidor, depuis sa dernière visite sur le Tour (où il avait été ébloui par un certain Julian Alaphilippe, en qui il se reconnaissait), avait notamment été hospitalisé en octobre en raison d'une "grande fatigue" à Saint-Léonard-de-Noblat (France), la commune où il résidait, juste après avoir regardé son petit-fils, Mathieu Van der Poel, échouer dans la conquête du maillot arc en ciel de Champion du Monde, le même maillot qui lui avait échappé 45 ans plus tôt.

Poulidor se raconte
Poulidor se raconte © Radio France

Sa seule crainte était de ne plus être reconnu, mais celui que l'on présentait de manière trop injuste comme l'éternel Second n'aura jamais eu à connaître pareil affront. De sa première année professionnelle, en 1959, jusqu'à la fin de sa carrière en 1977, ce fils de paysans du Limousin est monté 8 fois sur le podium du Tour : un record, 3 fois deuxième, et derrière son grand adversaire Jacques Anquetil à deux reprises, puis Eddy Merck en 1974, 10 ans après ce duel légendaire sur les pentes du Puy de Dôme entre les deux coureurs. 

 Jacques Anquetil et Raymond Poulidor au coude à coude dans la montée du Puy de Dôme le 13 juillet 1964. Raymond Poulidor est arrivé au sommet avec 42 secondes d'avance.
Jacques Anquetil et Raymond Poulidor au coude à coude dans la montée du Puy de Dôme le 13 juillet 1964. Raymond Poulidor est arrivé au sommet avec 42 secondes d'avance. © Getty / Keystone-France/Gamma
Arrivée du Tour de France 1964 au Parc de Princes : Raymond Poulidor et Jacques Anquetil porte le bouquet des vainqueurs
Arrivée du Tour de France 1964 au Parc de Princes : Raymond Poulidor et Jacques Anquetil porte le bouquet des vainqueurs © Getty / Keystone/Hulton Archive
Duel Poulidor Anquetil 1964
Duel Poulidor Anquetil 1964 © Radio France / L'Equipe
 Sur le podium du Tour de France, le 14 juillet 1964  : Martín Bahamontes, Jacques Anquetil et le second, Raymond Poulidor
Sur le podium du Tour de France, le 14 juillet 1964 : Martín Bahamontes, Jacques Anquetil et le second, Raymond Poulidor © Maxppp / EFE/Newscom

Jamais le maillot jaune ne s'est offert à lui. Il lui a fallu attendre de représenter le sponsor historique de la précieuse tunique sur le Tour pour arborer jusqu'à ce dernier mois de juillet, cette couleur jaune qui lui allait si bien au moment de raconter encore et encore sa carrière, fort d'une "poupoularité" transmise de génération en génération qu'aucun autre athlète n'a jamais atteint comme lui.

 Raymond Poulidor aux côtés du quintuple champion du Tour de France Bernard Hinault lors du Tour de France 2016
Raymond Poulidor aux côtés du quintuple champion du Tour de France Bernard Hinault lors du Tour de France 2016 © Getty / Michael Steele

À 83 ans "Poupou" laisse derrière lui l'un des plus beaux palmarès du vélo tricolore avec notamment une Vuelta (1964), deux Milan-San Remo (1961) et deux Paris-Nice (1972 et 1973). Malgré 8 podiums sur le Tour, Poulidor n'a jamais eu l'occasion de revêtir le maillot jaune, lui valant l'étiquette d'éternel second. Le champion de France 1961 a pourtant lié sa vie à la Petite Reine puisque après sa retraite sportive en 1977, il est devenu l'ambassadeur de la course.

Course Milan-San Remo, 1961
Course Milan-San Remo, 1961 © Maxppp / Keystone
Couverture du journal 'Miroir Sprint' consacree a Raymond Poulidor et au Paris-Roubaix de 1966
Couverture du journal 'Miroir Sprint' consacree a Raymond Poulidor et au Paris-Roubaix de 1966 © Maxppp / Maxppp
 Un petit coup de main de Raymond Poulidor pour le vélo de Dalida dans l'émission "Si ça vous chante" de Guy Lux, le 2 octobre 1968
Un petit coup de main de Raymond Poulidor pour le vélo de Dalida dans l'émission "Si ça vous chante" de Guy Lux, le 2 octobre 1968 © Getty / Keystone-France/Gamm
Dans l'herbe de son Limousin natal, circa 1970
Dans l'herbe de son Limousin natal, circa 1970 © Getty / Daniel Simon Gamma Rapho
Pause détente dans le coffre, sur l'étape de Bâle pendant le Tour de France 1971
Pause détente dans le coffre, sur l'étape de Bâle pendant le Tour de France 1971 © Getty / RDB Ullstein bild
 Tour d'Espagne, Alméria, le 29 avril 1971
Tour d'Espagne, Alméria, le 29 avril 1971 © Maxppp / EFE/rsa
Sur le podium des Trophées Pernod, avec Eddy Merckx et Yves Hézard
Sur le podium des Trophées Pernod, avec Eddy Merckx et Yves Hézard © Maxppp / Keystone Pictures USA/ZUMAPRESS.com
Avec Jacques Chirac, le 12 janvier 1975
Avec Jacques Chirac, le 12 janvier 1975 © Maxppp / ZUMAPRESS/MAXPPP
 Raymond Poulidor, blessé dans une chute au Col de Portet d'Aspet lors du Tour de France, avec ses filles Isabelle  and Corinne, le 18 juillet 1973, à Arcachon.
Raymond Poulidor, blessé dans une chute au Col de Portet d'Aspet lors du Tour de France, avec ses filles Isabelle and Corinne, le 18 juillet 1973, à Arcachon. © AFP / Lopez / AFP
Raymond Poulidor en pleine séance d'essai de vélo, le 21 juillet 1982
Raymond Poulidor en pleine séance d'essai de vélo, le 21 juillet 1982 © Getty / Philippe Le Tellier

►Aller plus loin : 

Raymond Poulidor dans "L'oeil du Tigre" 

Raymond Poulidor dans "Affaires Sensibles"

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.