Jérôme Val a rencontré le plus jeune skipper de cette édition du Vendée Globe : Alan Roura, un Suisse de 23 ans, qui s'élancera dimanche des Sables d'Olonne pour la première fois.

 A 23 ans, Alan Roura bat le record de précocité d'un skipper au départ du tour du monde en solitaire, sans escales et sans assistance, pour cette édition 2016-2017 du Vendée Globe
A 23 ans, Alan Roura bat le record de précocité d'un skipper au départ du tour du monde en solitaire, sans escales et sans assistance, pour cette édition 2016-2017 du Vendée Globe © Christophe Breschi pour Alan Roura

Le Vendée Globe, le tour du monde à la voile en solitaire, sans escales et sans assistance, s'élancera ce dimanche des Sables d'Olonne. Sur la ligne de départ, 29 marins, dont Alan Roura. Benjamin de l'épreuve, ce marin suisse est même le plus jeune concurrent de l'histoire du Vendée Globe. Mais pourtant, le Suisse de 23 ans a déjà passé la moitié de sa vie sur l'eau.

Crédit photo : Christophe Breschi

Un record de précocité tout naturel

Parti à l'âge de huit ans avec ses parents pour un tour du monde à la voile, la croisière familiale s'est finalement achevée onze ans plus tard en 2012. Onze années passées sur toutes les mers du Globe, à travailler aux côtés de son père de port en port. Voilà un CV qu'aucun autre marin ne peut présenter.

C'est vrai que tout est allé à vitesse "grand V" pour Alan Roura : une mini-transat en 2013, une Route du Rhum en 2014, une transat Jacques Vabres en 2015 et un Vendée Globe cette année, son plus grand défi !

Alan Roura avec ses faux airs de Corto Maltesse, la barbe en plus, a des allures de marin à l'ancienne. D'ailleurs, il partira sur un monocoque construit à la fin des années 90, l'un des plus vieux de la flotte pour cette compétition.

►►► ALLER PLUS LOIN | En mer et dans l'espace : rencontre avec deux solitaires

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.