C'est une légende du golf, et à 42 ans il sort de plusieurs années de traversée du désert, entre scandales et graves problèmes médicaux. Tiger Woods s'est imposé sur le prestigieux Tour Championship, une victoire inattendue en forme de rédemption.

Tiger Woods remporte le Tour Championship à Atlanta (Georgie) le 24 septembre 2018
Tiger Woods remporte le Tour Championship à Atlanta (Georgie) le 24 septembre 2018 © AFP / Tim Bradbury/Getty Images

C'est l'un des plus grands come-back de l'histoire du sport. Qui pouvait sérieusement croire qu'à 42 ans, le Tigre rugirait de nouveau ? Ceux qui ont suivi sa saison, sans doute : il avait déjà terminé deuxième du dernier tournoi du grand chelem en août.

Mais qui aurait pu le prédire il y a un an, lorsque Tiger Woods se retrouvait à la une des faits divers, arrêté au volant de sa voiture endormi, bourré de calmants après sa quatrième opération au dos (pour une fusion de deux vertèbres) ? Pas grand monde.

L'Américain a pourtant remonté la pente. Il est parti des tréfonds du classement mondial, au delà de la 1 000ème place, pour revenir au premier plan et gagner pour la première fois depuis cinq ans, au terme d'un parcours éblouissant dans cette compétition qui oppose les 30 meilleurs joueurs du circuit professionnel américain.

Tiger Woods a retenu ses larmes et s'est présenté les yeux rougis devant un public en transe : "J'ai du mal à croire ce que je viens de faire. Il n'y a vraiment rien eu de facile pour moi ces deux dernières années. J'ai dû me frayer un chemin et cela n'aurait pas été possible sans l'aide de mes proches. Les quelques joueurs que je viens de croiser autour du 18 savent par quoi je suis passé. C'était spécial de les voir là et c'est difficile de croire que je viens de gagner."

Avec ses 14 titres du grand chelem, il est maintenant attendu sur le parcours du golf national à Saint-Quentin-en-Yvelines pour la Ryder Cup, le traditionnel affrontement bisannuel entre les Européens et les Américains.

Ces derniers s'entraîneront ce mardi matin sur place avant une première conférence de presse dans l'après-midi.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.