Les nouvelles règles de plaquage mises en place depuis le début de la saison, dans le rugby amateur en France, donnent satisfaction. C'est en tout cas ce qui ressort d'un premier bilan dressé ce jeudi par la Fédération française de rugby, sur le plan de la sécurité mais aussi du jeu.

De nouvelles règles ont été introduites pour les plaquages au rugby
De nouvelles règles ont été introduites pour les plaquages au rugby © Getty / South_agency

Plus de sécurité mais aussi un jeu plus fluide, c'est ce qui ressort du premier bilan réalisé par la Fédération Française de rugby, quatre mois après avoir changé les règles du plaquage chez les amateurs. L'expérimentation de l'abaissement de la ligne de plaquage à la taille et de l'interdiction du plaquage à deux en simultané était intervenue après le décès de plusieurs joueurs sur les terrains. Le bilan a lui été dressé à partir d'un questionnaire envoyé à 1 315 clubs mais aussi d'un comparatif scientifique entre les matchs de Fédérale 2 de la saison dernière et ceux de cette année.  

60% des clubs estiment leurs joueurs plus en sécurité

L'expérimentation dans le rugby amateur paraissait pourtant très mal engagée lors de son lancement en septembre dernier. Sur les terrains, les joueurs dénonçaient un excès de zèle de la part des arbitres voire un jeu dénaturé avec des pénalités sifflées à tout bout de champ.  Cet automne, une pétition recueillant plus de 3 000 signatures réclamait même l'arrêt de l'expérience. Quatre mois plus tard, les nouvelles règles de plaquage semblent au contraire admises par une majorité des clubs. Selon un premier bilan établi par la Fédération française de rugby, 60% des clubs interrogés (604 réponses sur les 1 315 clubs sollicités) estiment que leurs joueurs sont plus en sécurité.  

Une étude comparative menée sur les matchs de Fédérale 2 a même montré une nette diminution des commotions sur le joueur plaqué et une réduction des chocs à la tête de 60%, à la plus grande satisfaction de Didier Retière, le Directeur technique national : "Lors du lancement de l'expérimentation, on ne savait pas trop à quoi s'attendre mais aujourd'hui, les résultats sont bien là. Il y a une légère augmentation des blessures chez les joueurs plaqueurs mais nous pensons que cela va aller là encore en s'améliorant via l'entraînement et un meilleur apprentissage du plaquage. Grâce à cette étude et les retours d'expérience, certains nous ont dit qu'ils n'avaient jamais vraiment appris à plaquer dans les catégories seniors".

604 clubs ont répondu au questionnaire de la Fédération française de rugby sur les conséquences des nouvelles règles plaquages
604 clubs ont répondu au questionnaire de la Fédération française de rugby sur les conséquences des nouvelles règles plaquages / FFR

86% des clubs soulignent des effets bénéfiques sur le jeu

La sécurité n'est pas le seul point positif mis en avant par l'expérimentation. Selon les clubs amateurs ayant répondu à l'enquête et l'analyse des données des matchs de Fédérale 2, le jeu pratiqué a également évolué dans le bon sens grâce aux nouvelles règles de plaquage : plus fluide, moins haché, plus spectaculaire aussi avec par exemple, en Fédérale 2, une augmentation de 16% des passes et de 31% des franchissements. "On renoue avec la philosophie de notre jeu de mouvement, basé sur le contact mais aussi sur l'évitement et le franchissement" s'enthousiasme Philippe Marguin, référent de l'enquête sur les nouvelles règles et en charge de la formation arbitrage à la Fédération. 

Effet plus inattendu de l'expérimentation : des scores plus serrés dans les matchs de Fédérale 3, ce qui tendrait à montrer une équité plus grande. Finies les équipes surpuissantes qui peuvent écraser un championnat. Selon le DTN Didier Retière, cela permettrait à terme de revoir des joueurs au petit gabarit mais rapides. Philippe Marguin, lui, rêve de voir cette expérimentation être un jour appliquée aussi dans le rugby professionnel. 

Selon la FFR, les nouvelles règles de plaquage ont favorisé le jeu de mouvement
Selon la FFR, les nouvelles règles de plaquage ont favorisé le jeu de mouvement / FFR

La France, modèle avant une généralisation mondiale ?

La suite ? La France doit présenter ce premier bilan du 3 au 5 mars prochains, à World Rugby, l'instance qui gère le rugby mondial, avant une étude complète fin avril. La Fédération internationale décidera alors de prolonger ou non l'expérimentation voire de mettre en place ces nouvelles règles dans tous les pays. Leur généralisation éventuelle au rugby professionnel prendra en revanche beaucoup de temps mais pour Didier Retière, au vu des effets constatés sur la sécurité des joueurs et la qualité du jeu, il lui semble aujourd'hui plus que difficile de faire marche arrière. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.