Les joueurs de l'équipe de France de football sont arrivés ce lundi à Paris où ils ont été reçus par Emmanuel Macron et défilent, victorieux, sur l'avenue des Champs-Elysées.

Les Bleus descendront "la plus belle avenue du monde" en fin de journée ce lundi.
Les Bleus descendront "la plus belle avenue du monde" en fin de journée ce lundi. © AFP / CHARLY TRIBALLEAU

Les célébrations du second sacre des Bleus, champions du monde de football pour la seconde fois après leur victoire contre la Croatie (4-2) vont se poursuivre ce lundi.

Les joueurs de l'Équipe de France auront peu de répit après ce match intense dimanche soir, puisqu'ils ont quitté lundi en fin de matinée la banlieue de Moscou et leur camp de base d'Istra. Leur avion est attendu à 15h55 à Roissy, a indiqué la Fédération française de football (FFF).

Coupe en chocolat

Ensuite, les Bleus du sélectionneur Didier Deschamps ont descendu les Champs-Elysées vers 17h, avant d'être reçus par le président de la République au palais de l'Elysée. Emmanuel Macron et son épouse Brigitte, présents en tribunes du célèbre stade Loujniki à Moscou pendant la finale, puis dans les vestiaires après le match, pourront encore féliciter les nouvelles idoles du pays. 

Selon France Bleu Armorique, le Président remettra aux joueurs une coupe... en chocolat ! Fabriquée par un chocolatier du Morbihan, la réplique de l'authentique trophée brandi dimanche soir à Moscou pèse pas moins de 3,800 kg de chocolat et est dorée à la feuille d'or.

Les cracks bleus version 2018 descendront la "plus belle avenue du monde" depuis le plateau de l'Etoile jusqu'au rond-point des Champs-Elysées. Ils imiteront leurs glorieux aînés qui, le 13 juillet 1998, avaient défilé au même endroit à bord d'un bus à impériale, acclamés par un demi-million de personnes.

Selon les précisions de la préfecture de police, les Bleus partiront "du plateau de l'Étoile jusqu'au rond-point des Champs-Elysées", sous le contrôle de 2 000 membres des forces de l'ordre qui seront mobilisés pour l'événement.

Les buteurs à l'honneur

Il y a 20 ans, le visage d'un seul joueur, Zinédine Zidane, était projeté sur l'Arc de Triomphe après son doublé contre la Seleçao. Cette fois, ils sont trois à avoir marqué : Antoine Griezmann, Paul Pogba et Kylian Mbappé. "Grizi" pourrait même être crédité d'un doublé, car un de ses coups francs a été dévié de la tête dans ses buts par le Croate Mario Mandzukic.

"Franchement, personnellement, je ne réalise pas encore. La coupe pèse beaucoup", a commenté dans la nuit Griezmann. "On entre dans l'histoire", s'est tout de même rendu compte le joueur de l'Atlérico Madrid, sur le toit du monde à 27 ans.  Quand on lui a demandé si on allait parler de "génération Griezmann", l'attaquant a répondu, après avoir mis "le collectif en premier": "Je vais être dans l'histoire du foot français, même si on ne réalise pas maintenant, nos enfants vont être très fiers de porter notre nom". 

"On essaie de donner une bonne image de la France, des joueurs français. J'espère que beaucoup de jeunes auront vu ce match et feront pareil", a-t-il complété. Beaucoup de jeunes auront dans doute envie de connaître la même trajectoire météorique que Kylian Mbappé. A 19 ans et demi, il a donc marqué en finale de Coupe du monde son 4e but du tournoi ! Il devient le deuxième plus jeune joueur à marquer en finale de Coupe du monde après Pelé, qui avait fait trembler les filets dans le match au sommet du tournoi de 1958.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.