Le Paris Saint-Germain annonce ce mercredi que 3 de ses joueurs ont été testés positifs au Covid-19. Sur les réseaux sociaux, plusieurs membres de l'équipe se sont affichés profitant de leur séjour à Ibiza sans masque ni distanciation physique. Pour Karl Chaory, médecin,"Ils auraient mieux fait de faire profil bas".

Depuis lundi, deux joueurs du PSG sont suspectés d'avoir attrapé le coronavirus.
Depuis lundi, deux joueurs du PSG sont suspectés d'avoir attrapé le coronavirus. © AFP / FRANCK FIFE

Le club parisien confirme ce mercredi que trois de ses joueurs ont été testés positifs au coronavirus : ils'agit des attaquants Angel Di Maria et Neymar Jr. et du milieu de terrain Léandro Paredes. Le PSG avait annoncé lundi la mise en quarantaine de deux "cas suspects" : Di Maria et Paredes. Un troisième, identifié comme "cas contact", avait été mis à l'isolement par précaution mais son identité n'avait pas été dévoilée.

Après avoir vécu isolés à Lisbonne pendant quinze jours, à l'occasion du "final 8" de la ligue des champions, les joueurs du Paris Saint-Germain ont eu droit à quelques jours de break. Le match prévu le 29 août contre Lens ayant été reporté au 10 septembre, en accord avec la ligue de football professionnelle, les joueurs parisiens ont pu bénéficier d'un peu plus d'une semaine de vacances. Plusieurs d'entre eux, surtout les Sud-Américains de l'effectif, ont pris la direction d'Ibiza, l'île des Baléares. 

"On ne peut pas leur interdire de partir en vacances"

Di Maria et Paredes ont passé leur séjour dans la même maison avec leurs compagnes. Ils ont reçu la visite de certains de leurs coéquipiers dont Neymar, mais aussi Mauro Icardi, Keylor Navas ou Marco Verratti, laissant penser que d'autres joueurs de l'effectif parisien pourraient être touchés. Tous les joueurs de ce groupe sont testés ce mercredi. Le reste de l'équipe, ainsi que le staff mais aussi des personnels comme les intendants du club ou les attachés de presse, seront testés jeudi, au retour de l'entraînement. 

"À partir du moment où leur match est reporté et que le club les autorise à partir, on ne peut pas leur interdire d'aller en vacances, c'est trop restrictif pour la liberté personnelle", souligne Karl Chaory, médecin du stade Rennais entre 2008 et 2015 et qui fait aujourd'hui partie du staff médical de l'équipe cycliste Arkéa-Samsic. Comme on peut voir dans cette publication Instagram de Wanda Icardi, datant de mardi dernier, plusieurs joueurs du PSG se sont retrouvés en boîte de nuit à Ibiza.

View this post on Instagram

Que lindo la pasamos juntos ❤️ En familia

A post shared by Wanda nara (@wanda_icardi) on

"On sait comment se comportent certains footballeurs..."

À voir leurs publications sur les réseaux sociaux, les joueurs et leur entourage n'ont donc pas fait que profiter sagement du soleil en respectant les gestes barrières. Ce qui a d'ailleurs affolé certains membres du club. "On peut leur rappeler les règles mais on sait comment se comportent certains footballeurs", poursuit Karl Chaory. "Ce qui est critiquable, c'est qu'ils s'affichent sur les réseaux sociaux, sans masque et qu'ils soient allés à Ibiza, un endroit où le virus circule activement. Ils auraient mieux fait de faire profil bas" ajoute-t-il. 

C'est Ibiza, c'est la fête et forcément ça dégénère derrière.

Selon le médecin, c'est aussi la faute du club : "Après avoir obtenu ce passe-droit de report de match, (il) aurait dû leur dire : vous vous reposez, on garde quelques entraînements, on va faire de la récupération et vous restez à Paris. Sachant quand même que cela ne les aurait pas empêcher de sortir à Paris et de contracter le virus !" s'exclame-t-il. Un footballeur s'entraîne _"deux heures par jour, il a dix heures de libre dans sa journée...._" renchérit Karl Chaory, "surtout pour les Parisiens qui sont restés quinze jours dans leur bulle à Lisbonne, qui n'ont pas vu leurs proches... cela n'aurait peut-être pas changé grand chose. Mais c'est Ibiza, c'est la fête et forcément ça dégénère derrière." soutient-il.

La reprise du PSG en ligue 1 perturbée ?

Leur positivité étant avérée, les joueurs doivent observer une période d'isolement, sans entraînement, pendant 14 jours. Neymar, Angel Di Maria et Leandro Paredes seront donc absents pour le match contre Lens, le 10 septembre. Le protocole élaboré par la Ligue de football professionnel prévoit la mise en quarantaine et le test automatique de _"toute personne impliquée dans un match qui développe des symptômes"_. À partir de quatre cas confirmés en huit jours, les clubs ne peuvent plus organiser d’entraînements collectifs et un report de match peut être décidé. Le sujet crispe donc déjà énormément en interne. Le Paris Saint-Germain doit affronter Lens le 10 septembre puis l'Olympique de Marseille le 13 septembre. L'entraînement de rentrée prévu ce jeudi est repoussé.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.