Tennis
Tennis © MaxPPP / Pascal Deloche/GODONG

Après le foot, l'athlétisme et le handball, le tennis professionnel est accusé de tricherie. Selon la BBC et le site BuzzFeed, 16 joueurs parmi les 50 meilleurs au monde auraient participé à des matches truqués ces dix dernières années. Aucun nom n'est révélé mais l'affaire fait grand bruit au tournoi de Melbourne qui débute ce lundiet dont huit participants seraient impliqués dans le scandale.

Aucun nom cité pour l'instant

Selon la BBC et BuzzFeed News, au cours des dix dernières années, seize joueurs du "top 50" ont été repérés par les instances du tennis mondial, qui les soupçonnent d'avoir perdu volontairement leurs rencontres. Mais tous les joueurs, y compris des vainqueurs de titres du Grand Chelem, ont pu continuer à jouer en tournoi sans être inquiétés et huit d'entre eux sont alignés à l'open d'Australie 2016, ajoutent les deux médias. La BBC et BuzzFeed News refusent de donner leurs noms, étant dans l'impossibilité de vérifier s'ils ont pris part à ces matches arrangés.

Certains, comme le Français Gilles Simon dénoncent les méthodes des deux médias :

Si t'as 16 noms tu les sors, tout le monde sera content de savoir qui c'est et de les foutre dehors. Si t'as pas les noms tu dis rien, dit Gilles Simon au micro de Fabrice Abgrall de France Inter.

L'ATP accusée d'avoir étouffé l'affaire

BBC et BuzzFeed affirment avoir eu accès à des documents confidentiels datant de 2007. Ils accusent l'ATP, instance dirigeante du tennis professionnel, d'avoir cherché à étouffer plusieurs affaires.

Les autorités du tennis mondial ont organisé une conférence de presse à la hâte à Melbourne en marge du premier tour des Internationaux d'Australie ce lundi..

Les autorités du tennis rejettent catégoriquement toute suggestion laissant entendre que des preuves de trucage ont été supprimées ou ne font pas l'objet d'une enquête minutieuse", a dit Chris Kermode, président de l'ATP.

Le président de l'ATP a déclaré que ces informations étaient examinées par la Tennis Integrity Unit (TIU), une organisation mise en place par les diverses instances dirigeantes du tennis professionnel pour veiller à l'honnêteté des rencontres.

Plusieurs joueurs avouent avoir été approchés

Le numéro 1 mondial Novak Djokovic affirme que des membres de son équipe ont déjà été approchés par un homme ayant tenté de le corrompre. 200 000 dollars lui étaient proposés. Il n'aurait pas donné suite.

Sur France Inter, l'ancien joueur français Arnaud Clément, ex-capitaine de l'équipe de France reconnait lui aussi avoir été approché:

C'était en Russie, un inconnu était venu m'aborder pour me proposer 50 000 dollars pour perdre le matche du soir.

En revanche, le SuisseRoger Federer affirme ne pas être concerné. Il l'a dit ce lundi matin en marge du tournoi de Melbourne.

Je n'ai jamais été approché. Je n'en n'avais jamais entendu parler jusqu'à ce qu'un joueur en parle en réunion, affirme Federer.

Ecoutez le reportage de Fabrice Abgrall à Melbourne dans le journal de 13h de France Inter

Les mafias russe et italienne au coeur des accusations

Selon les deux médias, des mafias en Russie, en Italie du Nord et en Sicile ont gagné des centaines de milliers de livres en pariant sur des matches soupçonnés par les enquêteurs d'avoir été arrangés. Trois de ces rencontres ont eu lieu à Wimbledon.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.