Les internationaux de France de badminton, le Roland Garros de la balle volante, se déroulent à Paris cette semaine. Une occasion de faire parler d'une pratique qui se popularise en France. Dans les gymnases scolaires, c'est d'ailleurs l'un des sports les plus pratiqués.

Delphine Lansac, championne de France 2017 de badminton
Delphine Lansac, championne de France 2017 de badminton © AFP / Romain Biard / DPPI

C'est l'occasion en or pour le badminton de faire parler de lui. Alors que la France accueille, jusqu'à dimanche, dans le stade Pierre Coubertin à Paris 16e, les internationaux de la discipline, les champions français espèrent rendre la pratique encore plus populaire.

Le succès du badminton à l’école

Car le badminton, discipline olympique depuis 1992, connaît un grand succès en France depuis le début des années 2000. Succès que l'on doit aux collèges et aux lycées, où le badminton est le sport le plus pratiqué dans le cadre scolaire.

En France, on dénombre près de 1 800 clubs. "Un progrès pour les professeurs de sports" salué par Florent Chayet président de la fédération. La pratique est effectivement idéale à l'école : "Cela permet aux professeurs de gérer un grand nombre d’élèves sur un espace limité et de s'adapter à tous les niveaux".

Roland Garros du badminton

Ce succès est lié aux performances des "badistes" français, du nom des sportifs qui pratiquent le badminton à haut niveau, qui obtiennent de plus en plus de bons résultats, médailles et titres nationaux ou internationaux. Des scores de haut niveau dont Ronand Labar, numéro 1 tricolore entend bien profiter pour "aider le badminton à se développer".

Ce week-end d'internationaux n'est pas une fin en soi et les plus jeunes ont aussi leurs échéances : l’équipe de France junior de badminton se prépare déjà pour les JO de Paris 2024.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.