La Fondation antidopage du cyclisme a annoncé hier que la grande boucle de cette année n'avait donné lieu à aucun contrôle positif. Ses responsables mettent cela sur le compte de l'effet dissuasif des nouveaux tests, beaucoup plus imprévisibles que par le passé.

Les explications de Fabrice Rigobert

Nous n'avons pas de résultats anormaux sur le Tour de France cette année

froome frappe fort dans la 8e étape du tour de france
froome frappe fort dans la 8e étape du tour de france © reuters

Avec la prudence de mise, la directrice de la Fondation antidopage du cyclisme, Francesca Rossi, refuse d'affirmer que cette édition de la Grande Boucle a été "propre".

Elle sait trop bien que les progrès de la science pourraient démontrer le contraire dans quelques années si les échantillons, conservés pendant huit ans, venaient à être réanalysés.

Elle insiste sur le fait que Christopher Froome a été plus contrôlé que les autres.

Francesca Rossi explique qu'aucun résultat anormal n'a été constaté, pas même chez Chris Froom. Même s'il faut rester prudent.

Une nouvelle stratégie anti-dopage

Selon Francesca Rossi, ce zéro positif est à mettre au crédit d'une politique de contrôles qui a eu un effet dissuasif sur les tricheurs et non pas le résultat des lacunes de la lutte antidopage , comme certains ne manqueront pas de l'interpréter. Elle souligne :"Notre perception est qu'ils ont réalisé que nous étions imprévisibles ».

622 échantillons prélevés

Elle explique: "D'ordinaire, nous testions le maillot jaune, le vainqueur de l'étape, et deux autres choisis au hasard, mais cette année nous avons tout changé. Nous étions plus présents le soir, nous avons insisté avec des contrôles sur des coureurs à partir d'informations que nous avions. Nous étions là où ils ne nous attendaient pas . Et cela a été clair dès le début."

Au total, 622 échantillons ont été prélevés sur la Grande Boucle, dont 443 sanguins, essentiellement pour alimenter le passeport biologique des coureurs, et 179 urinaires.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.