Romane, 10 ans, est fan de basket, au point d'en parler chaque semaine sur un podcast entièrement réalisé par ses soins. À peine plus d'un mois après son lancement, l'émission hebdomadaire de la fillette compte déjà quelques dizaines de milliers d'auditeurs… y compris des stars comme Tony Parker.

Le logo de l'émission "NBA by Romane"
Le logo de l'émission "NBA by Romane" © Radio France

Quand on écoute le premier épisode de NBA by Romane, impossible de ne pas être attendri par la voix de cette petite fille de 10 ans qui fait du basket depuis son plus jeune âge : 

En classe de CM2, Romane avait un objectif en publiant ce premier épisode sur internet : cinquante écoutes. Deux semaines plus tard, les compteurs ont explosé : plus de 35 000 clics. "Il faut déjà imaginer ces 35 000 personnes. C'est ça qui est difficile", explique-t-elle à notre reporter Benjamin Boukriche, avant d'ajouter : "Je suis super contente."

Quand elle apprend que 35 000 personnes, c'est plus que la capacité du stade de son équipe préférée, les Bucks de Milwaukee, elle est soufflée : "Houlà ! Ça fait beaucoup !" Et parmi ces 35 000 paires d'oreilles, la légende vivante du basket français, Tony Parker, qui l'a félicitée dans un tweet

"Je savais plus quoi dire… c'est trop bien !", s'extasie la petite fille. 

Pour obtenir cette récompense suprême, Romane a dû travailler dur. Chaque soir, quand elle rentre de l'école, elle s'installe dans le canapé avec son père, Mehdi, et sa sœur, Margot, pour suivre les derniers résultats de NBA. Puis elle prend des notes et commence à réfléchir à ce qu'elle va mettre dans son émission, en suivant l'actualité de la NBA, prépare des fiches en prévisions de l'enregistrement de son podcast.

Ensuite, le dimanche matin, après le petit-déjeuner, c'est l'heure de l'enregistrement. Romane va dans la chambre des parents où il y a un ordinateur et un petit micro. Un moment qu'elle attend toute la semaine : "Je parle de ma passion, donc, forcément, je suis heureuse."

Il faut compter environ deux heures d'enregistrement, pour garder cinq minutes d'émission. Pour l'aider dans ce travail fastidieux, son père, Mehdi, s'occupe du montage et de la publication de l'émission sur internet. Ce professeur des écoles de 42 ans s'occupe aussi des réseaux sociaux, pour protéger son enfant : "Je fais une première lecture, pour m'assurer qu'il n'y ait pas de message violent pour Romane. Ensuite, le soir, on regarde ensemble pour découvrir les petits messages de la journée, qui sont tous sympa. Et puis, elle répond, en me dictant ce que je dois écrire. C'est pour ça qu'il y a peu de fautes d'orthographe !", rigole Mehdi. 

Le troisième épisode de "NBA by Romane" sera publié ce dimanche. La petite fille a pour objectif de tenir la cadence jusqu'à la fin de la saison NBA, en juin 2019. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.