Le 15 octobre 2017, un tweet de l'actrice américaine (re)lançait le hashtag MeToo, provoquant une onde de choc mondiale. Depuis, Alyssa Milano se bat pour la défense des droits des femmes et des minorités, tout en gardant un pied à Hollywood. Mais elle est aussi la cible de critiques.

L'actrice Alyssa Milano, devenue égérie de la défense des droits des femmes
L'actrice Alyssa Milano, devenue égérie de la défense des droits des femmes © Getty / Sylvain Gaboury/Patrick McMullan

Alyssa Milano, 45 ans, s'est faite connaitre du grand public en jouant dans les séries Madame est servie, Melrose Place puis Charmed où elle jouait le rôle de Phoebe. Elle a grandi à Hollywood.

Aujourd'hui, elle fait partie des personnalités les plus suivies sur les réseaux sociaux. Militante depuis de nombreuses années, elle mène depuis deux ans des combats de premier plan pour la défense des femmes, contre Trump et pour les minorités. 

Le tweet qui a tout changé

Il a suffi d'un tweet pour créer une vague mondiale. L'actrice Alyssa Milano a eu l'idée de relancer le hashtag Me Too il y a deux ans, au lendemain des enquêtes sur Harvey Weinstein publiées dans le New York Times et le New Yorker. Me Too a été lancé en réalité il y a 13 ans par l'activiste féministe Tarana Burke sur le réseau MySpace. Mais avec un seul tweet, en 2017, Alyssa Milano change le cours des choses :

"Si vous avez été harcelée ou agressée sexuellement, écrivez "me too" en réponse à ce tweet" : 

Puis elle ajoute elle même "Me too".  

Militante de la défense des droits des femmes 

Depuis, Alyssa Milano est sur tous les fronts pour défendre les droits des femmes. Elle manifeste à Washington contre la nomination à la Cour Suprême du juge accusé d'agressions sexuelles Brett Kavanaugh, interpelle les politiques, tweete, court les plateaux télé, lance la grève du sexe pour protester contre la loi anti-avortement adoptée dans l'État de Géorgie. Alyssa Milano est en mission. 

Elle lance son podcast "Sorry, not sorry", dans lequel elle invite des personnalités militantes. Elle déclare à propos du titre de ce podcast : 

Je ne suis pas désolée d'utiliser ma voix. Je ne regrette pas de mettre mal à l'aise les gens en étant la voix de ceux qui ont été réduits au silence.

Elle soutient l'ONG de défense des animaux Peta, et poursuit depuis 15 ans son rôle d'ambassadrice de l'Unicef. 

Les Trump en ligne de mire

Alyssa Milano s'est également positionnée très clairement sur le plan politique. Elle vote démocrate, et s'oppose à Donald Trump sur Twitter dès qu'elle le peut :

Elle milite aussi sur les écrans, comme ici dans le show du soir de Jimmy Kimmel en janvier 2019 où elle présente une parodie d'émission de télé shopping : 

Régulièrement, elle épingle Melania Trump. Comme l'an dernier après la polémique sur le manteau de la Première dame lors de sa visite d'un camp de sans-papiers à la frontière mexicaine. Un message s'affichait au dos : "Moi, je m'en fiche vraiment, et vous ? "

Alyssa Milano s'est emparée du sujet en 2018. Elle porte le même type de manteau mais cette fois avec l'inscription : "c'est bientôt novembre", afin d'encourager les électeurs à se rendre aux urnes pour les élections de mi-mandat. 

Alyssa Milano à la conférence Politicon 2018 portant un manteau avec le slogan "c'est bientôt novembre"
Alyssa Milano à la conférence Politicon 2018 portant un manteau avec le slogan "c'est bientôt novembre" © Getty / Rich Polk

Alyssa Milano a rejoint l'association Spread the vote qui poussent les électeurs à aller voter. 

Elle ne quitte pas les plateaux pour autant, gardant un pied à Hollywood malgré ses activités militantes. Elle joue dans la série Insatiable, et fait une apparition ce mois-ci dans un épisode de Grey's Anatomy avec son ancienne co-star de Charmed, Holly Marie Combs. 

Elle est la cible de nombreuses critiques

Alyssa Milano défend les droits des femmes, et notamment leur droit à disposer de leur corps et à ne pas s'en remettre exclusivement à l'apparence. Mais dans le même temps, lorsqu'elle poste une photo d'elle "au naturel", elle porte tout de même du maquillage.
Elle enregistre une vidéo pour sa fille en octobre 2018 et affirme qu'elle n'avait pas prévu de la rendre publique. Finalement, elle la met en ligne. Dans cette vidéo, elle met en avant le fait qu'elle a elle-même lancé le mouvement #MeToo. 

Les critiques les plus virulentes viennent de Rose Mc Gowan, victime présumée d'Harvey Weinstein, mais aussi militante féministe et ex-actrice de Charmed, série dans laquelle elle incarnait Paige Matthews. Rose McGowan voit en Alyssa Milano une "hypocrite" qui s'est lancée dans le féminisme pour se faire de la publicité ainsi qu'à son mari, qui travaille comme agent de stars dans la firme Creative Artists Agency (CAA). Celle-ci est derrière le mouvement #TimesUp, qui aide les victimes de violences sexuelles. 

Mc Gowan accuse CAA d'être en réalité "complice de Harvey Weinstein", car ce sont souvent ses propres agents qui envoyaient des actrices voir Weinstein. Aujourd'hui, l'agence aurait échappé au scandale grâce justement au lancement TimesUp. Rose Mc Gowan déclare même :  

CAA est le proxénète de Weinstein 

Par ailleurs, Alyssa Milano a pris la défense de l'épouse d'Harvey Weinstein lorsque les affaires sont sorties fin 2017, affirmant qu'elle "vivait des temps difficiles". Rose Mc Gowan avait alors tweeté : "_Tu me donnes envie de vomir_"

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.