Andrea, repose ce couteau. « Je n’ai jamais raconté d’histoires dans mes pièces, on ne sera pas surpris qu’il en aille encore ainsi. » Yasmina Reza

Bella figura au Théâtre du Rond-Point
Bella figura au Théâtre du Rond-Point © Stéphane Trapier

Dans Bella figura au Théâtre du Rond-Point, Yasmina Reza compose le tableau moqueur d’un monde dont les fondements s’effritent : chacun fait « bonne figure » jusqu’à l’effondrement. 

Un couple sur le parking d’un restaurant de province. Elle, Andrea, mère célibataire, est préparatrice en pharmacie. Son amant, Boris, patron d’une entreprise de miroiterie, l’emmène au restaurant. Mais il lui avoue que l’endroit lui a été conseillé par sa femme. Bella Figura explore la soirée consécutive à cette faute originelle. Au même endroit, surviendra un autre couple. On apprendra vite qu’un lien inopportun l’unit au premier. 

Bella figura
Bella figura / Pascal Victor ArtcomPress.jpg

Yasmina Reza explique : « Je n’ai jamais raconté d’histoires dans mes pièces, et on ne sera pas surpris qu’il en aille encore ainsi. À moins qu’on ne considère comme une histoire la matière stagnante et houleuse de la vie. » 

Elle signe ici la mise en scène d’un quintette avec non-dits et lente déflagration, tableau moqueur d’un monde dont les fondements s’effritent, où chacun fait « bonne figure » tant qu’il peut. 

Écrivain et dramaturge, auteur notamment d’Une désolation ; Adam Haberberg ; Dans la luge d’Arthur Schopenhauer ; Heureux les heureux et Babylone, prix Renaudot 2016, Yasmina Reza a composé pour le théâtre Conversations après un enterrement ; « Art » ; Le Dieu du carnage ou Trois versions de la vie… Ses œuvres sont adaptées dans plus de trente-cinq langues et ont reçu les prestigieux prix Laurence Olivier et Tony Award. 

Elle a mis en scène au Rond-Point sa pièce précédente en 2014 Comment vous racontez la partie.  Bella Figura a été créée à la Schaubühne de Berlin par Thomas Ostermeier en 2015.  

Pierre Notte 

Extrait : 

Andrea : Oui, s’égayer !... Qu’est-ce qui nous empêche ?... C’est l’été, on est habillé pour la fête. Vous avez une nouvelle voix subitement, il faut que la voix sonne gaiement !... On est dehors, on est jeunes. À Méjean-le-Grand, là où se trouve ma mère, les gens n’ont même pas le doit d’ouvrir leur fenêtre, il faut demander une autorisation pour avoir un filet d’air... 

(à Boris) Avant de te jeter dans la Garonne si tu en as envie mon amour, tu pourrais ton dernier soir faire bella figura, comme les grands flambeurs. Il me manque juste une clope... 

Flottement gêné. 

Bella figura
Bella figura / Pascal Victor ArtcomPress

Distribution

Texte et mise en scène : Yasmina Reza 

Avec : Emmanuelle Devos, Camille Japy, Louis Do de Lencquesaing, Micha Lescot, Josiane Stoléru 

Décor : Jacques Gabel Lumières : Roberto Venturi Costumes : Marie La Rocca Coiffure et maquillage : Cécile Kretschmar Son : Bernard Vallery Conception musicale : Nathan Zanagar Musique : Nathan Zanagar, Théodore Eristoff Vidéos : Les Dronographes Collaboration artistique : Valérie Nègre, Sophie Bricaire, Oriane Fischer 

Aller plus loin 

Au sommet avec Emmanuelle Devos dans Boomerang d'Augustin Trapenard le 6 oct 2017

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.