Christophe Alévêque est sur la scène du Théâtre du Chêne Noir à Avignon du 4 au 26 juillet avec Ça ira mieux demain.

crédit photo © Fifou

S’il ne nous reste plus que ça, alors rêvons !

Pour lui, le meilleur moyen de désamorcer les bombes, c’est de les faire sauter. Alévêque s’en est souvent pris à l’éducation et aux ados. Il s’en prend à la jeunesse. Concept vague. Il pointe la génération des grandsflasques, des « tranquille, t’inquiète », ces résignés qui opposent une tiédeur béate aux vieux énervés dans son genre.

Au passage, vieux Don Quichotte, il panique face au réveil des réactionnaires, à la folie meurtrière, aux inégalités, aux répétions de l’Histoire. La normalité n’a rien de normal, il imagine une autreréalité. Dans un délire d’opmisme, il en est sûr, les forces de l’esprit l’emporteront. Et puis il doute. Et s’il s’adaptait plutôt à la réalité pour réussir pleinement et égoïstement ? Il se lance dans un standup centriste ! Va-t-il y arriver ?

Humoriste, clown dérisoire ou missionnaire… De temps en temps, pour se calmer, il se met au piano, retourne rêver. Et puis la colère le reprend… Il déchiquette la société dans une revue de presse actualisée chaque soir, le tout sans gilet pare-balles.Les gens rient, ça va mieux…Et hop !

un spectacle de et avec Christophe Alévêque et la complicité de Francky Mermillod mise en scène Philippe Sohier collaboration à la mise en scène Thierry Falvisaner lumières Jérôme Pérez Lopez création costume Isabelle Donnet régie générale Francky Mermillod production Jean-Marc Ghanassia / CPM, coproducon ALACA, avec le soutien du Théâtre d’Auxerre – Scène conventionnée

►►► Retrouvez les chroniques de Christophe Alévêque sur France Inter

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.