Claudine Galéa a reçu cet après-midi le Grand Prix de Littérature Dramatique 2011 (un chèque de 4000 euros) des mains de Pauline Sales, Présidente du Jury. Organisé depuis 2011 par le Centre national du Théâtre, ce prix met à l’honneur ce genre littéraire si spécifique qu’est la littérature dramatique dans ce qu’elle a de plus divers et de plus brillant. Il consacre chaque automne le texte d’un auteur de théâtre. Au bord est un monologue. Claudine Galéa l’a écrit après la publication en 2004 de cette photo parue dans la Washington Post où l’on voyait une militaire américaine tenir en laisse un prisonnier irakien dans la prison d’Abou Grahib. La photo a fait le tour du Monde. « J’ai beaucoup pensé aux images ramenées des camps il y a soixante ans, explique Claudine Galéa. Même si ce n’est pas comparable, je n’ai pu rester sans mots devant une telle image. Ce texte est puissant et dérangeant. Cela a d’autant plus de sens de recevoir ce prix avec un texte qui n’est pas consensuel. » Ce texte a été mis en scène lors de la Mousson d’été par David Lescot en août dernier à l’Abbaye des Prémontrés à Pont-à-Mousson.

Stéphane Capron

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.