Pièce jouée du dimanche au mercredi, à 21heures

Le déchirement de l'exil est un cri puissant que laisse jaillir Alpha, le personnage principal de "ConaCriKa". Loin de sa terre natale, cet homme est également loin du lieu où son destin doit désormais se nouer. Aujourd’hui, s’il est prêt à partir, c’est qu’il est prêt à agir! Dans une Guinée aux ressources géologiques scandaleusement exploitées, au profit de seulement quelques uns dans une Guinée socialement douteuse, où le massacre de la population demandant le retour à la démocratie, ordonné en septembre 2009 par le général Dadis Camara (président aujourd'hui déchu) reste impuni. Dans une Guinée dure mais brillante et en quête de changement, Alpha doit agir."ConaCriKa" montre le télescopage des destins, la trajectoire d'un pays et le trajet d'un homme. La Guinée d’Alpha n'est pas seulement son pays rêvé elle est crue, brutalement poétique. Tendresse, violence, utopie, espoirs et désespérance cette pièce, vibrante d'amour et de vie, évite les clichés et les faux semblants de la bonne comme de la mauvaise conscience. Sous le flot des paroles et des élans des corps, à travers images irréelles et cruautés comiques, "ConaCriKa" ouvre sur le vécu et l’imaginaire d'hommes déracinés mais surtout engagés, et sur leur formidable puissance de vie.Aussi "ConaCriKa" ne se réduit pas à Conakry : l'intime et l'engagement ne connaissent pas les frontières des territoires.Portée par la mise en scène d’Alice Lacharme, "ConaCriKa" a été écrite par Facinet, poète de 24 ans, et est servie par le talent de deux comédiens remarqués : Julien Béramis (dernièrement à l'affiche d'Omar m'a tuer de Roschdy Zem, et de Grossesses Nerveuses, mes Ph. Hersen, avec Anémone) et Forbon N’Zakimena .Leur énergie à tous, palpable, fait de cette pièce une fête : Jazz et Vin de Palme pour Tous!

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.