Une conversation imaginaire entre Albert Camus, Rosa Luxemburg et Thomas Mann, portée par une distribution exceptionnelle !

in Terre promise
in Terre promise © Amos Gitai

Associant extraits musicaux, projection d’images et lecture de textes, Exils intérieurs au Théâtre de la Ville / Espace Cardin est un dialogue imaginaire entre Thomas Mann et sa femme Katia, Rosa Luxemburg et Albert Camus au sujet de la position de l’artiste lorsqu’il est confronté à l’oppression. 

Quand un artiste prend position face à un régime autoritaire, quelles sont les conséquences sur sa vie et sur son œuvre ? 

En 1936, Thomas Mann vit en Suisse en exil volontaire depuis maintenant trois ans. Mais il n’a absolument rien dit publiquement concernant la politique. Il a même refusé de participer au Congrès des écrivains pour la défense de la culture, bien que son frère Heinrich y ait joué un rôle important. 

Parce qu’il est sans doute l’écrivain allemand le plus éminent de son époque, il a été soumis à des pressions des deux camps pour prendre position. 

Les nazis ont insisté pour qu’il rentre en Allemagne et ont laissé entendre que ses idées inconcevables sur la liberté seraient ignorées s’il disait un mot aimable sur le Führer. Les antifascistes l’ont supplié de se joindre à eux. 

En 1936, il décide de s’exprimer au sujet de l’antisémitisme nazi. Le lendemain, il est déchu de la nationalité allemande et il devient apatride.

in Terre promise
in Terre promise / Amos Gitai

►►► Distribution

MISE EN SCÈNE : Amos Gitai

  • TEXTES : Thomas Mann, Rosa Luxemburg, Albert Camus, Antonio Gramsci, Else Lasker Schüler
  • VIDÉO Tsili
  • AVEC DES EXTRAITS DE LULLABY TO MY FATHER & IN THE NAME OF THE DUCE
  • LUMIÈRE Jean Kalman
  • COSTUMES Moira Douguet
  • ASSISTANTE À LA MISE EN SCÈNE Talia de Vries
  • AVEC Pippo Delbono, Natalie Dessay, Markus Gertken, Jerome Kircher & LES MUSICIENS Alexey Kochetkov VIOLON, Bruno Maurice ACCORDÉON, Philippe Cassard PIANO
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.