Dans le cadre d'Exils à Odéon , théâtre de l'Europe, Paula Jacques propose une rencontre littéraire le 9 février, autour de Kateb Yacine avec Mohamed Kacimi et Jean-Damien Barbin . Cette rencontre sera diffusée le 22 février à 14h, dans "Cosmopolitaine".

Kateb Yacine :

J’écris en français pour dire aux français que je ne suis pas français

"Son père avait une double culture, française et musulmane. Né le 2 août 1929 à Constantine (Algérie), il entre à l’école du lycée français, après l’école coranique. Il participe, à Sétif, en 1945, à la grande manifestation des musulmans algériens contre la situation qui leur est imposée par le pouvoir colonial français. Il est alors arrêté et emprisonné quatre mois durant. Il ne peut pas reprendre ses études et se rend à Annaba, puis en France. De retour en Algérie, en 1948, il entre au quotidien Alger Républicain et y reste jusqu’en 1951. Puis il s’installe à Paris jusqu’en 1959, où il se lie avec Armand Gatti et, en 1954, s’entretient longuement avec Bertolt Brecht. En 1954 la revue Esprit publie Le cadavre encerclé qui est mis en scène par Jean-Marie Serreau mais interdit en France. Nedjma paraît en 1956 puis part à l’étranger (Italie, Tunisie, Belgique, Allemagne...). S’établissant plus durablement en Algérie, il commence à travailler à l’élaboration d’un théâtre populaire, épique et satirique, joué en arabe dialectal. Son œuvre traduit la quête d’identité d’un pays aux multiples cultures. Il meurt le 28 octobre 1989 à Grenoble." Source : Odéon, Théâtre de l'Europe

Aller plus loin

►►► Le site de l'Odéon, Théâtre de l'Europe

►►► Mohamed Kacimi dansLe téléphone sonne

►►► Jean-Damien Barbin dans Studio Théâtre

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.