La mort s’était assise dans un coin de la pièce...

J’ai pris mon père sur les épaules photographie de répétition
J’ai pris mon père sur les épaules photographie de répétition © Sonia Barcet

À l’aube des attentats du Bataclan, Énée doit soutenir son père qu’un cancer emporte. Les deux hommes tentent d’atteindre un pays rêvé. Fabrice Melquiot réinvente une odyssée, fable épique qui expose un monde d’aujourd’hui, en mouvement.  J'ai pris mon père sur les épaules au Théâtre du Rond-Point à partir du 13 février est mis en scène par Arnaud Meunier.

Énée quitte l’adolescence. Il porte le prénom du héros de L’Énéide, épopée de Virgile inspirée de L’Iliade et de L’Odyssée. Énée accompagne son père qu’un cancer emportera bientôt, il le porte. Il doit apprendre à le regarder mourir. Les deux hommes tentent d’atteindre les portes d’un pays rêvé, far west contemporain, bord de mer du Portugal où le père reposera peut-être. Autour d’eux, il y a les amis, les femmes, les doutes, puis les deuils, les trahisons et le rock. Il y a une amie au secret trouble et un copain musulman qui renonce à l’islam. Tout se passe aujourd’hui, à l’aube des attentats du Bataclan. Et tout vacille.

Fabrice Melquiot, auteur et directeur du Théâtre Am Stram Gram de Genève, a reçu en 2008 le prix du Théâtre de l’Académie française pour l’ensemble de son oeuvre. Arnaud Meunier, directeur de La Comédie de Saint-Étienne, a mis en scène au Rond-Point Le Problème de François Bégaudeau, Chapitres de la chute et Je crois en un seul dieu de Stefano Massini

Voyage initiatique, J’ai pris mon père sur mes épaules fête un théâtre épique des aventures humaines. Melquiot réinvente une odyssée, machinerie avec intrigues et sous-intrigues, western aux mots directs, dialogues cisaillés. La fable réaliste expose un monde en mouvement, avec ses accrocs et ses tremblements de terre.

Comment l’amitié et l’amour nous permettent-ils de survivre quand tout s’écroule autour de nous ? C’est cela la question principale soulevée par la pièce me semble-t-il. Elle met en scène des personnages issus des milieux populaires où la solidarité et l’affection ne sont pas de vains mots.

Arnaud Meunier

Distribution

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.