Un timbre de voix reconnaissable au premier vers et des notes folles qui subliment le tempo et la prose. Jean-Louis Trintignant et Daniel Mille, c’est un tango qui dure depuis plus de dix ans.

Jean-Louis Trintignant
Jean-Louis Trintignant © Théâtre de la Porte Saint Martin

Aujourd’hui, le comédien Jean-Louis Trintignant vient glisser ses poèmes libertaires favoris dans les orchestrations délicates et puissantes que l’accordéoniste a faites de la musique d’Astor Piazzolla. Le compositeur argentin passionné et irrévérencieux a transcendé le tango pour léguer une œuvre intemporelle. Daniel Mille nous fait redécouvrir toute l’humanité de cette musique à la fois savante et populaire, dans une instrumentation portée par la sensualité des cordes. 

Jeune premier qui débute sur les planches en 1951, Jean-Louis Trintignant se fait rapidement remarquer pour son rôle dans Et Dieu créa la femme de Vadim. C'est avec Un homme et une femme de Lelouch que Jean-Louis Trintignant accède au statut de vedette en 1966. Depuis, il navigue entre le cinéma d'auteur le plus novateur et les films grand public. Avec son jeu tout en nuances, à la profondeur teintée d'ironie, Jean-Louis Trintignant, dont la voix de velours constitue un précieux atout, s'impose comme l'un des plus grands comédiens de sa génération.

La musique que Daniel Mille préfère, c’est le silence. Sur sa partition comme dans la vie il fuit le bavardage. Et cela s’entend. Peu de notes, mais essentielles. Rien qui insiste, seul un parfum persiste. Il donne la parole à la portée, comme s’il composait une chanson qui ne dit mot. C’est ainsi que depuis treize ans, depuis un premier album Sur les quais, Daniel Mille trace les contours d’un univers singulier et subtil.

Avec une attention d’esthète, Jean-Louis Trintignant livre sans fard l’émotion et le plaisir des mots de Jacques Prévert, de Gaston Miron, de Guillaume Apollinaire ou de Boris Vian, prêts à atteindre directement les zones sensibles des cœurs et des souvenirs.

Jean Louis Trintignant Daniel Mille Piazzolla
Jean Louis Trintignant Daniel Mille Piazzolla / Sante Castignani

►►► Distribution

  • De Jules Laforgue, Allain Leprest, Jacques Prévert, Boris Vian, Gaston Miron, Robert Desnos…
  • Mise en scène Alexandre Vernerey
  • Avec Jean-Louis Trintignant et les musiciens Daniel Mille, Grégoire Korniluk, Paul Colomb, Frédéric Deville (en alternance avec Jérôme Huille), Diego Imbert
  • Avec la participation exceptionnelle de Denis Podalydès, Sociétaire de la Comédie-Française (sauf les 13, 14 et 22 déc.)
  • Avec le concours du Train Théâtre de Portes Lès Valence

Source Théâtre de la Porte Saint Martin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.