Une pièce de Molière mise en scène de Jacques Lassalle

Comment se préserver au mieux de l’infidélité féminine qu’en épousant sa pupille Agnès, dont l’éducation au couvent s’est appliquée à la « rendre idiote autant qu’il se pourrait » ? Arnolphe, se faisant parfois pompeusement appeler Monsieur de la Souche, accélère son projet de mariage lorsqu’il découvre que le fils de son ami Oronte, le jeune Horace, conquiert le cœur d’Agnès. Cet amer constat est une révélation : il aime jalousement la jeune fille. La conquête d’Arnolphe devient un combat, celui d’un amoureux impuissant et ridiculisé, cherchant désespérément à contrarier par la ruse et la force les velléités des jeunes amants, finalement unis par un heureux coup de théâtre.

Mots-clés :

Derniers articles

Monde

Alep : qui va bouger ?

mardi 27 septembre 2016
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.