« Il était une fois une poule qui portait dans son ventre, sans le savoir, un oeuf . Mais pas unoeuf à poussin, non, un oeuf qui rigolait. Seulement, au fil des jours, l'oeuf s'est développé enelle, il est devenu de plus en plus gros, et le rire de plus en plus tenace avec ça. Si bien que lavoyant pleine de rire, les autres poules ne cessaient de lui dire: « Mais enfin...tu ne peux pasrester comme ça, bon sang... Ponds-le, cet oeuf.».Oui, aussi brouillé soit-il, cet oeuf, il fallait que je le ponde. »Ainsi peut se résumer le parcours de Nicole Ferroni.Car si les choix de la raison l'ont amené à devenir enseignante en biologie, la passion duthéâtre qui couve en elle depuis l'enfance n'a pas tari.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.