La musica deuxième est une oeuvre de Marguerite Duras mise en scène par Jacques Weber au Théâtre de la Porte Saint Martin.

La musica deuxième
La musica deuxième © Théâtre de la Porte Saint Martin

Mais avec le jour, inéluctable, la fin de l’histoire surviendra. C’est avant ce lever du jour les derniers  instants de leurs dernières heures. Est-ce toujours terrible ? 

Marguerite Duras 

Dans le hall d’un hôtel de province, un couple se retrouve pour la première fois depuis sa séparation, à  l’occasion du prononcé du jugement de leur divorce. Ils passeront la nuit à se dire tout ce qu’ils ne se sont  pas dit plus tôt. 

Vingt ans après, Marguerite Duras prolonge la première version de sa pièce radiophonique par  l’écriture d’une seconde version qui commence pratiquement par les mêmes échanges, mais ne se termine pas tout à  fait comme la première : le couple y est moins assuré, s’interroge davantage sur la finalité des choses… 

J’aime lire, dire, entendre, écouter Marguerite Duras ; ses mots et ses silences avancent lentement, plus  frémissants qu’incertains, déterminés, jamais distraits, ils avancent, la pensée traverse l’émotion, la  consolide, la met à nue, debout face à la vie, jamais flasque, tendue et souple comme un vers de Racine. 

Jacques Weber 

Source Théâtre de la Porte Saint Martin 

► Distribution 

  • Une pièce de Marguerite Duras 
  • Mise en scène Jacques Weber 
  • Avec Grégory Gadebois et Stéphane Caillard 
  • Assistante Mise en scène Christine Weber. 
  • Décor Philippe Miesch. 
  • Lumières Philippe Dupont
La musica deuxième
La musica deuxième / Théâtre de la Porte Saint Martin
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.