Le Canard sauvageest une pièce norvégienne d'Henrik Ibsen, écrite en 1884 et créée en 1885. Mise en scène par Stéphane Braunschweig à La Colline Théâtre National, elle apparaît encore aujourd'hui comme une réflexion sur la culpabilité et les sacrifices inutiles qu'elle engendre.

Le Canard sauvage
Le Canard sauvage © Elizabeth Carecchio

Dans le face-à-face entre Gregers l’idéaliste, qui veut rétablir la vérité dans le monde, dût-il le mettre à feu et à sang, et Hjalmar , qui a choisi le confort de la compromission et du “mensonge vital”, on retrouve les contradictions chères à Ibsen . Mais elles s’enflamment ici avec une violence meurtrière, scandaleuse : c’est une adolescente qui les prend de plein fouet. Plus ambigu que jamais, Ibsen renvoie dos à dos les adversaires, et fait trembler le réalisme de sa pièce en lui inventant un arrière-plan étrange: une forêt reconstituée dans un grenier, avec une basse-cour en guise de faune... C’est là que la jeune Hedwig et son grand-père trouvent refuge. S’agit-il d’une dérisoire tentative de compensation ? Ou cette extravagance hors normes a-t-elle à voir avec ce que le rêve, l’imagination – le théâtre – peuvent sauver de la réalité ?

Le Canard sauvage
Le Canard sauvage © Elizabeth Carecchio

Pour Stéphane Braunschweig, la pièce dévoile la précarité des bases sur lesquelles se construisent les existences normales. Cette vulnérabilité, c’est peut-être ce qui nous rend proches les personnages d’Ibsen : l’effort qu’ils font pour défendre leurs fragiles édifices – de vie, de rêve ou de pensée – ne peut les protéger des soubresauts du réel.

Extrait :

La vengeance de la forêtEkdal : [...] La forêt se porte bien là-haut ?Gregers : Elle n’est pas aussi splendide que de votre temps. On a beaucoup abattu.Ekdal : Abattu ? C’est dangereux, ça. Ça vous poursuit. Elle se venge, la forêt.

Le Canard sauvage
Le Canard sauvage © Elizabeth Carecchio

Distribution

Une pièce de Henrik Ibsen traduction du norvégien Éloi Recoing adaptation, mise en scène et scénographie Stéphane Braunschweig collaboration artistique Anne-Françoise Benhamou collaboration à la scénographie Alexandre de Dardel costumes Thibault Vancraenenbroeck lumières Marion Hewlett son Xavier Jacquot assistante à la mise en scène Pauline Ringeade maquillage et coiffures Karine Guillem avec Suzanne Aubert, Christophe Brault, Rodolphe Congé, Claude Duparfait, Charlie Nelson, Thierry Paret, Chloé Réjon, Anne‑Laure Tondu

Production La Colline – théâtre national La traduction d'Eloi Recoing a paru aux Editions Actes Sud-Papiers

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.