Alain Chamfort a eu la bonne idée de chanter la vie d'Yves Saint-Laurent. C'était l'année dernière. Son nouveau disque feuilletonne avec talent les grands épisodes du parcours du couturier. Chamfort à la musique, Pierre-Dominique Burgaud aux paroles. Si le texte présente parfois quelque lourdeur ("de ces deux versions, celle que j'ai préférée..."), la musique varie entre pop, rock et ballades convenant à l'élégance du musicien associée à celle de son sujet. Un spectacle devait naître de cette rencontre.

Le mausolée de Saint Laurent
Le mausolée de Saint Laurent © Radio France / S Lavoué

Alain Chamfort avait évoqué une collaboration musicale et scénique avec le duo de chorégraphes (bientôt séparés) Hervieu et Montalvo, au théâtre national de Chaillot, à Paris. Mais pour une raison inconnue, ce projet n'a pas eu lieu. Alors le chanteur propose un récital avec des musiciens. En début de tournée, ce récital est passé par le théâtre du Châtelet. Lieu idéal? Pas pour chauffer une salle en tout cas, malgré des guitares, une batterie, un clavier, une clarinette et un violon, on sentait un accueil modéré, peut-être parce que Chamfort, angoissé, restait sur sa réserve. L'autre erreur, c'est d'avoir eu recours à la scénographe de l'exposition "Yves Saint-Laurent" présentée l'an dernier au Petit Palais. Nathalie Crinière crée une ambiance muséale, une lumière noire et mauve, sinistre. En costume sombre, Alain Chamfort, présente chaque chanson de façon scolaire, en évoquant brièvement un épisode de la vie du couturier avant de chanter timidement. C'est une messe. La messe Saint-Laurent qui ne doit pas froisser Pierre Bergé. Rien ne dépasse, tout est convenable, la légende est respectée. On présente un artiste génial mais trop sensible pour supporter son existence, sans dire ni décrire son goût extrême de la vie, sans que la musique ne le sublime. Il n'y a hélas aucune profanation du tombeau Saint-Laurent, outrage indispensable quand on entreprend de réveiller les morts. 30 novembre 2010: Armentières – Acoustique 15 janvier 2011: Bully les Mines – Acoustique 21 janvier 2011: Revin – Acoustique 3 février 2011: Roubaix – Acoustique 11 février 2011: Enghein les bains 12 mars 2011: Avon – Acoustique 1 avril 2011: Olonne sur mer – Acoustique 18 mars 2011: Genevilliers 19 mars 2011: Queven (56)

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.